Bradley, premier de cordée

  • A
  • A
Bradley, premier de cordée
Partagez sur :

Vainqueur surprise de l'USPGA en août dernier, Keegan Bradley s'est rappelé aux bons souvenirs du circuit PGA en prenant ce jeudi les commandes du WGC de Shanghai. A l'issue du premier tour, l'Américain a rendu une carte de 65, à sept coups sous le par, et compte deux coups d'avance sur un trio composé son compatriote Bo Van Pelt et de deux Suédois, Fredrik Jacobson et Alexander Noren (-5). Rory McIlroy (-2) pointe à la 18e place.

Vainqueur surprise de l'USPGA en août dernier, Keegan Bradley s'est rappelé aux bons souvenirs du circuit PGA en prenant ce jeudi les commandes du WGC de Shanghai. A l'issue du premier tour, l'Américain a rendu une carte de 65, à sept coups sous le par, et compte deux coups d'avance sur un trio composé son compatriote Bo Van Pelt et de deux Suédois, Fredrik Jacobson et Alexander Noren (-5). Rory McIlroy (-2) pointe à la 18e place. Un an plus tôt, il décrochait sa carte sur le circuit américain. Aujourd'hui, Keegan Bradley est devenu l'un des acteurs majeurs de la planète golf. Un jeune homme de 25 ans qui avait déjà fait une entrée remarquée dans le gotha mondial en remportant le Byron Nelson Chempionship en mai avant de gagner en août l'USPGA pour sa première saison sur le circuit. S'il avait eu alors du mal à digérer cet exploit, ratant dans la foulée deux cuts successifs, Bradley a depuis remis la machine en route. Pour preuve, le voilà installé aux commandes du Word Golf Championship de Shanghai, le dernier grand rendez-vous de l'année réunissant les plus fines lames de la balle blanche. Avec cinq birdies et un eagle pour une carte de 65 (-7), l'Américain a pris la tête du tournoi avec deux coups d'avance sur son compatriote Bo Van Pelt, impressionnant vainqueur dimanche dernier en Malaisie, et sur les Suédois Alex Noren et Fredrik Jacobson. Une position préférentielle à l'issue du premier tour tenue notamment devant Lee Westwood (-3), neuvième en compagnie d'Adam Scott, Martin Kaymer et Graeme McDowell, ou encore Rory McIlroy, 18e à deux coups sous le par comme Francesco Molinari, le vainqueur sortant. Plus que son score, Bradley voulait retenir sa belle tenue malgré la présence à ses côtés de Westwood et Scott, deux membres du Top 10. "C'est toujours bon dès que vous pouvez dans un groupe comme celui-là, avec Lee Westwood et Adam Scott, a-t-il réagi, rapporte le site du circuit européen. Je suis très fier de la façon dont j'ai joué, c'est un premier tour très enrichissant. Chaque semaine, je suis impressionné par les gens qui m'entourent. Etre dans un groupe comme celui-là dans ce tournoi et jouer de cette manière sur ce parcours, ça veut dire beaucoup pour moi." On parierait que cela veut dire aussi beaucoup pour la concurrence... Voici le top 10 du WGC de Shanghai à l'issue du premier tour: 1. Keegan Bradley (USA) 65 2. Fredrik Jacobson (SUE) 67 Bo Van Pelt (USA) 67 Alexander Noren (SUE) 67 5. Thongchai Jaidee (THA) 68 K.J. Choi (COR) 68 David Toms (USA) 68 Justin Rose (ANG) 9. Aaron Bradley (AUS) 69 Peter Hanson (SUE) 69