Boxe, la loi des gauches et des droites

  • A
  • A
Boxe, la loi des gauches et des droites
@ Reuters
Partagez sur :

A LA DECOUVERTE DE... - Europe1.fr vous présente règles et histoire(s) du noble art.

L'origine. Champion de boxe à mains nues - avec 400 victoires ! -, l'Anglais Jack Broughton décida de codifier ce sport après avoir tué accidentellement un adversaire. Surnommé "The Father of Boxing", il en édicta les principales règles au milieu du XVIIIe siècle : l'organisation du ring, le décompte de l'arbitre, l'interdiction de frapper avec la tête, etc. Un siècle plus tard, en 1865, les règles du Marquis de Queensberry, rédigées par un journaliste, définissent la boxe telle qu'on la connaît aujourd'hui, avec rounds de trois minutes, repos d'une minute, décompte des points et "gants en bon état"...

Les boxes. Inventée et réglementée en Angleterre, la boxe telle qu'on la connaît porte logiquement le nom de boxe anglaise. Il existe sept autres grandes formes de boxe : la boxe américaine et la française, qui se pratiquent avec les pieds et les poings, la boxe thaïlandaise, qui tient de l'art martial, la boxe birmane, qui se pratique pieds et mains nus, le kick-boxing et le sanda, variante chinoise de ces sports de combat.

Les fédérations. Il existe quatre fédérations professionnelles. La plus ancienne est la WBA, pour World boxing association, créée en 1921. Elle portait au départ le nom de... NBA, pour National boxing Association, avant de devenir la WBA lors de l'expansion du sport en 1962. Un an plus tard, le WBC, World Boxing Council, voit le jour. La croissance du sport aiguise les appétits. Mécontent de ne pas avoir été élu à la tête de la WBA en 1983, le président de la fédération américaine (USBA) décide de créer une nouvelle entité, l'IBF, pour International boxing federation. Cinq ans plus tard, des hommes d'affaires portoricains et dominicains, en désaccord avec le mode de fonctionnement de la WBA, fondent la WBO, World Boxing Organization. Si elles organisent régulièrement des combats communs, les quatre entités, rivales historiques, délivrent chacune leur ceinture.

Les ceintures. Quatre fédérations, autant de ceintures et 17 catégories... Voilà qui n'aide pas à la visibilité du sport. Poids paille, mi-mouche, mouche, coq, super coq, plume, super plume, légers, super légers, welters, super welters, moyens, super moyens, mi-lourds, lourd légers et enfin lourds, la catégorie reine de la boxe.

La pesée. Les catégories de poids sont extrêmement réglementées. Ainsi, un poids moyen pèse entre 69,853 kg et 72,574 kg. Un poids lourd, lui, pèse plus de 90,719 kg. Cette importance du poids trouve son apogée lors de la pesée, qui confronte les deux boxeurs lors de mises en scène musclées. Promoteur historique et personnage incontournable de l'histoire de la boxe, Don King en a fait un show parfois à la limite du grand-guignol. Spécificité de la boxe, l'organisation d'un combat répond rarement à une logique sportive. Il s'agit avant tout de générer le maximum d'argent possible ou/et de promouvoir la carrière d'un athlète.

L'histoire. Don King, sa chevelure improbable et son parcours incroyable. En dehors des boxeurs, il est sans doute la personnalité de la boxe la plus connue au monde. A 23 ans, il tue un homme qui essaie de l'escroquer. La légitime défense est retenue. A 35, il bat à mort un de ses débiteurs. Le meurtre au second degré se transforme en homicide simple. Il passe trois ans et onze mois derrière les barreaux. A sa sortie de prison, il cherche un moyen simple de gagner de l'argent. Ce sera la boxe. Sa couleur de peau lui facilite le contact avec les grands poids lourds des années 70. Mohamed Ali, Sugar Ray Leonard, Mike Tyson, Evander Holyfield,... au fil des ans et des combats, il s'impose comme "la" figure de la boxe mondiale. Aujourd'hui âgé de 79 ans, il continue d'organiser des combats.

Découvrez Don King dans ce portrait :

Le film. Le plus célèbre combat mis sur pied par Don King demeure sans aucun doute le fameux "Rumble in the jungle", le championnat du monde poids lourds entre Mohamed Ali et George Foreman, le 30 octobre 1974, au Zaïre. L'entraînement d'Ali, la frénésie autour de lui, la dimension politique et historique du combat, tout est dans le film "When we were kings", sorti en 1996 et qui décrocha l'Oscar du meilleur documentaire. Un grand moment de sport et de cinéma.

Regardez la bande-annonce de When we were kings :

La légende. Sa condamnation pour viol, Ses come-backs ratés, son goût pour la morsure et ses déboires en tous genres ne doivent pas faire oublier que Mike Tyson a été l'un des plus grands champions de l'histoire de la boxe. Vitesse, précision, force, "Iron Mike", l'enfant de Brooklyn, a survolé la boxe mondiale à la fin des années 1980. Durant la seule année 1988, il a gagné plus d'argent que ses aînés Ali, Rocky Marciano, Joe Louis et Jack Dempsey réunis. Premier poids lourd à détenir les trois ceintures WBA, WBC et IBF, il est au sommet de son art en juin 1988.

Mike Tyson expédie Michael Spinks en 1'30" :

La nouvelle star. Il est le sportif dont le nom a été le plus tapé sur le moteur de recherche Yahoo en 2010. Le Philippin Manny Pacquaio est considéré actuellement comme le meilleur boxeur du monde. Le 13 novembre dernier, il a dominé le Mexicain Antonio Margarito aux points, décrochant ainsi son huitième titre mondial dans une huitième catégorie de poids différente.

Les femmes. Autrefois discipline confidentielle, la boxe féminine sort peu à peu de l'anonymat. Des personnalités comme Myriam Lamare, multiple championne du monde, ont beaucoup contribué à la démocratisation de ce sport en France. Des galas 100% féminin sont désormais organisés, notamment en Île-de-France. Le lundi 10 décembre prochain, à Aubervilliers, la locale Sarah Ourahmoune boxera lors d'une soirée où se tiendront douze combats.

>>> Découvrez aussi :

- Le Sepak takraw : le volley asiatique

- L'escrime : l'art de la touche

- Base-ball : la balle et la batte