Bousquet répond à Cielo

  • A
  • A
Bousquet répond à Cielo
Partagez sur :

Frédérick Bousquet a répondu à son compagnon d'entraînement. Le Catalan s'est imposé en 21''65, mercredi, devant Cesar Cielo (21''66) lors de la finale du 50 mètres nage libre du meeting de Canet-en-Roussillon, deuxième étape du Mare Nostrum. Eamon Sullivan complète le podium (21''94).

Frédérick Bousquet a répondu à son compagnon d'entraînement. Le Catalan s'est imposé en 21''65, mercredi, devant Cesar Cielo (21''66) lors de la finale du 50 mètres nage libre du meeting de Canet-en-Roussillon, deuxième étape du Mare Nostrum. Eamon Sullivan complète le podium (21''94).De son propre aveu, la première étape du Mare Nostrum, le week-end dernier à Barcelone, lui avait laissé un goût d'inachevé. Un mois et demi après avoir secoué les Championnats de France à Montpellier et fait chuter de leur piédestal respectif Amaury Leveaux et Alain Bernard, Frédérick Bousquet avait alors subi la loi de Cesar Cielo. Un champion olympique insaisissable qu'il n'avait pu inquiéter du haut de ses limités 22''17 en finale du 50 m nage libre.Quatre jours plus tard, le vent a tourné. La lourde préparation foncière des Mondiaux de Rome en passe d'être digérée, le Perpignanais a pris le dessus sur son partenaire d'entraînement à Auburn... pour un centième. Vainqueur en 21''65 - record du meeting à l'appui – le pensionnaire du Cercle des Nageurs de Marseille, relégué dans le couloir n°1, s'est imposé d'un souffle devant Cielo (21''66) et l'Australien Eamon Sullivan (21''94), l'ancien recordman du monde de la distance qui, enrhumé, avait renoncé au précédent défi catalan.Une victoire d'autant plus appréciable que Bousquet nageait comme à Barcelone sans sa fameuse combinaison en tout-polyuréthane, celle-là même qui lui avait permis de signer un supersonique 20''94 dans l'Hérault – record mondial aujourd'hui encore non homologué. Forcément encourageant, à quelques semaines désormais des Championnats du monde, alors que les plus grands spécialistes du 50 m nage libre – outre Leveaux et Bernard – les Cullen Jones, Stefan Nystrand, Duje Draganja ou Andrey Grechin, étaient du rendez-vous du Canet.