Bousquet et Leveaux à la peine

  • A
  • A
Bousquet et Leveaux à la peine
Partagez sur :

Privées de leurs combinaisons en polyuréthane, les stars du sprint ont eu du mal à se mettre en évidence samedi à l'occasion de la première étape du Mare Nostrum disputée à Barcelone. Côté tricolore, Bousquet a terminé 5e du 100 m en 49''26 alors qu'Amaury leveaux n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale.

Privées de leurs combinaisons en polyuréthane, les stars du sprint ont eu du mal à se mettre en évidence samedi à l'occasion de la première étape du Mare Nostrum disputée à Barcelone. Côté tricolore, Bousquet a terminé 5e du 100 m en 49''26 alors qu'Amaury leveaux n'est pas parvenu à se qualifier pour la finale. Retour à la normale. Pour la première grande compétition internationale depuis les Championnats de France de Montpellier, les organisateurs du Mare Nostrum avaient décidé de ne pas autoriser le port des fameuses combinaisons en polyuréthane. Ainsi, la Jaked 01 et la X-Glide d'Arena étaient remisées au placard. Et quoi qu'en disent les nageurs, les performances s'en sont forcément ressenties. Ce samedi à Barcelone, lors de la première étape, le vainqueur du 100 m nage libre, le Brésilien Cesar Cielo, a bouclé la distance en 48"83, bien loin des 46"94 d'Alain Bernard dans l'Hérault.Frédérick Bousquet, ardent défenseur de la Jaked 01, n'a pu faire mieux qu'une cinquième place en bouclant la distance reine en 49"26, à des années-lumière de son 47"15 réalisé lui aussi à Montpellier. Son compère du CNM, Fabien Gilot, s'est classé sixième avec un timide 49"62. De son côté, Amaury Leveaux n'a pas brillé en Espagne. Le Mulhousien n'a signé que le 22e temps des séries (50"67) et ne s'est même pas qualifié pour la finale B... La performance d'Eamon Sullivan était également attendue, mais l'Australien a un peu déçu avec le 12e chrono des séries (50"07) avant de renoncer à la suite pour mieux se préparer pour l'étape de Canet-en-Roussillon.Deux autres Tricolores avaient rendez-vous en finale. Et Camille Lacourt (25''82) a pris la troisième place du 50 m dos, une course remportée par le Britannique Liam Tancock (25"52). Pierre Roger (2'01"71) s'est quant à lui classé deuxième du 200 m dos, battu d'un cheveu par l'Allemand Felix Wolf (2'01"68). A noter que le détenteur du record du monde du 50 m papillon, l'Espagnol Rafael Munoz Perez (23"37), a été battu sur sa distance de prédilection par l'Australien Andrew Lauterstein (23"36).