Bourgoin, une souscription pour Cissé !

  • A
  • A
Bourgoin, une souscription pour Cissé !
Partagez sur :

Dans une interview accordée à l'Yonne Républicaine de samedi, Gérard Bourgoin, en plus de faire le bilan de la première partie de saison de l'AJ Auxerre, 14e de Ligue 1, évoque le possible retour en Bourgogne de Djibril Cissé. Le moyen de faire revenir l'international dans son club formateur ? "Si des supporters veulent aider le club au travers une souscription pour faire revenir Djibril, qu'ils nous le fassent savoir", répond le président auxerrois. Il fallait y penser !

Dans une interview accordée à l'Yonne Républicaine de samedi, Gérard Bourgoin, en plus de faire le bilan de la première partie de saison de l'AJ Auxerre, 14e de Ligue 1, évoque le possible retour en Bourgogne de Djibril Cissé. Le moyen de faire revenir l'international dans son club formateur ? "Si des supporters veulent aider le club au travers une souscription pour faire revenir Djibril, qu'ils nous le fassent savoir", répond le président auxerrois. Il fallait y penser ! De retour cette saison à la tête d'un club dont il a longtemps été un vice-président tonitruant, Gérard Bourgoin n'a rien perdu de sa faconde, se fendant toujours de sorties médiatiques qui ont parfois le don de surprendre son auditoire. En début de saison, le patron de l'AJA, après avoir réussi à évincer son prédécesseur Alain Dujon (qui a d'ailleurs été radié cette semaine de l'association AJA pour "avoir nui à l'image du club"), avait ainsi claironné dans la presse qu'Auxerre, qui sortait d'une saison difficile passée en grande partie à lutter pour son maintien, visait... le podium de la Ligue 1 ! "L'objectif cette saison n'est pas de se maintenir, mais bel et bien de finir dans les trois premiers. Le but est de retourner en Ligue des champions", expliquait-il début septembre. Pour l'instant, force est de constater que l'AJA est bien en-deçà de ces objectifs, 14e de Ligue 1, avec seulement un point d'avance sur l'avant-dernier, Sochaux. "On est très en-dessous de ce qu'on pouvait espérer", reconnaît Gérard Bourgoin dans une interview accordée à l'Yonne Républicaine datée de samedi. L'intéressé a-t-il été présomptueux en fixant des objectifs trop élevés ? "On a négocié des primes d'objectifs avec les joueurs cet été. Tout le monde avait un moral d'acier pour les atteindre. Il n'était pas exagéré de penser qu'avec la même base, plus du renouveau devant, l'AJA avait du potentiel.""Si 10000 supporters donnent 100 euros, on peut boucler le retour de Djibril" Seulement, la défense encaisse beaucoup de buts (30, quatrième plus mauvaise de Ligue 1 à mi-saison), tandis que les nouvelles recrues offensives (Jemaa, Ben Sahar) n'ont pas donné satisfaction: "Ils n'ont pas mis à leur compteur ce que l'on attendait d'eux, c'est clair", confirme Bourgoin. Qui, du coup, annonce une remontée de bretelles à son groupe. A la question "Comment sortir de cette spirale ?" (de mauvais résultats, ndlr), il répond: "Par un bon serrage de boulons à la reprise et une vraie prise de conscience. Les joueurs doivent montrer plus d'envie sur le terrain, ils ont peut-être un peu trop de confort. Il y a trop de suffisance chez certains de nos joueurs. La première recrue du mercato sera "morale", ce sera la révolte." Mais ce ne sera sans doute pas la seule. Car Auxerre a besoin de se renforcer pour éviter de plonger, Gérard Bourgoin le sait. Combien d'arrivées au mercato ? "Il y en aura entre zéro et deux. Il y a les souhaits et la nécessité de pouvoir assumer sur le plan financier", explique le président icaunais, toujours dans l'Yonne Républicaine. En gros, le recrutement dépendra en partie des départs, notamment de deux joueurs dont l'AJA se séparerait bien cet hiver: "Si Anthony Le Tallec ou Issam Jemaa ont des opportunités avec d'autres clubs, on ouvrira la porte". Deux départs qui signifieraient deux arrivées, d'ores et déjà ciblées: un défenseur - "On réfléchit à la venue d'un défenseur, Laurent va me proposer des pistes, mais il n'y a pas d'allumage de feu avec Jean-Alain Boumsong" - mais surtout un attaquant. Et tout le monde en Bourgogne de rêver à un retour de Djibril Cissé dans un club où il a été formé, a débuté en pro et a connu ses premières heures de gloire (meilleur buteur de Ligue 1 en 2002 et 2004). Gérard Bourgoin fait partie des rêveurs: "C'est une piste concrète. On s'est parlé, on se reparlera la semaine prochaine. Il n'est pas dit qu'il quitte l'Italie, mais s'il ne joue pas avec la Lazio Rome... Djibril a fait savoir à ses dirigeants qu'un retour à Auxerre l'intéressait. Après, il faut les finances." Et côté finances, Gérard Bourgoin avance une idée pour le moins originale: "Si 10000 supporters donnent 100 euros, on peut boucler le retour de Djibril, j'aurais d'ailleurs dû lancer une souscription lors du derby bourguignon mercredi soir (2-2 face à Dijon, ndlr). J'y ai pensé trop tard. Maintenant, si des supporters veulent aider le club au travers une souscription pour faire revenir Djibril à l'AJA, qu'ils nous le fassent savoir." A votre bon coeur, messieurs, dames ! Pas sûr qu'en cette période de contexte économique morose, nombreux soient les supporters prêts à sortir un gros billet de 100 euros pour faire revenir Cissé au bercail. Bref, à moins que Gérard Bourgoin y aille lui-même de sa poche, sans doute plus garnie que celle des supporters bourguignons, le retour de «Djib» à l'AJA fait pour l'instant partie des voeux pieux de 2012...