Bourges vise le Final Four

  • A
  • A
Bourges vise le Final Four
Partagez sur :

Adversaires lors de la phase régulière, avec une victoire chacun à la clé, Bourges et Valence se retrouvent ce mardi soir en quarts de finale aller de l'Euroligue féminine. Les Berruyères, tombeuses de Kosice en huitièmes, n'auront pas l'avantage du terrain et affronteront une équipe espagnole bien différente de celle qu'elles avaient battue au Prado (58-55).

Adversaires lors de la phase régulière, avec une victoire chacun à la clé, Bourges et Valence se retrouvent ce mardi soir en quarts de finale aller de l'Euroligue féminine. Les Berruyères, tombeuses de Kosice en huitièmes, n'auront pas l'avantage du terrain et affronteront une équipe espagnole bien différente de celle qu'elles avaient battue au Prado (58-55). Deux mois et demi après, Bourges retrouve Valence. Enfin, pas tout à fait le même Valence que celui battu au Prado (55-58), début décembre. Car depuis, le club espagnol a changé d'entraîneur, Natalia Hejkova ayant pris la place de Jordi Fernandez il y a une dizaine de jours. Peut-être une bonne nouvelle pour les Tango, qui tenteront de profiter du manque d'automatismes de leurs adversaires pour créer la surprise mardi soir, en quarts de finale aller de l'Euroligue féminine. Une formation ibérique qui, sur son parquet, avait mis une grosse claque aux Berruyères dans le Groupe D (47-74), lors de la phase régulière. "Si on a été capables de les battre à la maison, certes de six points (trois en réalité, ndlr), je me dis que ce qu'il s'est passé là-bas a été une terrible erreur, assure l'intérieure française Jennifer Digbeu sur la chaîne du club vice-champion de France. Contre ce genre d'équipe en Euroligue, si tu n'es pas dans le match d'entrée, ça se paie cash. On va donc essayer de rentrer dans la rencontre assez rapidement, de jouer à la hauteur de nos adversaires et surtout, de ne jamais se déconcentrer. Avec ces consignes-là, un peu de chance et du bon basket, on pourra passer." Mais comme l'a souligné l'entraîneur Pierre Vincent dans Le Berry Républicain avant la victoire contre Basket Landes (87-58), ce week-end en LFB, le nouveau visage de Ros Casares pourrait poser des problèmes à ses troupes: "Par rapport aux matches de poule, Valence a changé de coach et a dû aussi changer sa façon de jouer." Méfiance, donc, d'autant que les Espagnoles retrouveront pour ce match la meneuse Laia Palau, après trois semaines d'absence en raison d'une blessure aux adducteurs. Mais Bourges a aussi des arguments pour se hisser au Final Four. Styliani Kaltsidou et Catherine Joens sont deux joueuses qui, dans un bon jour, deviennent vite inarrêtables. Ndongue: "Notre mission est de viser le Final Four""Nous n'avons rien à perdre, estime Maja Miljkovic sur le site de l'Euroligue féminine. Le chemin a été long depuis le début de la saison et nous voulons continuer. Les joueuses des deux équipes se connaissent bien, ça va être une série intéressante. Ça va être une grosse bataille mais, selon moi, on a une bonne opportunité de l'emporter." Un succès à l'aller serait évidemment une bonne chose dans l'optique de la qualification puisque les Berruyères aborderaient ensuite le retour, au Prado, en position de force. En cas de défaite en Espagne, la tâche serait autrement plus compliquée. Face à Kosice, en huitièmes de finale, les Tango avaient pu disputer et remporter la belle dans leur salle. Cette fois, ça ne sera pas le cas. Mais pour Emmeline Ndongue, interrogée sur le site de Sport Mag, l'objectif reste le même, avantage du terrain ou pas: "Notre mission, comme chaque saison, est de viser le Final Four. Mais c'est encore plus difficile chaque année. Cette saison n'échappe pas à la règle. Ce quart face à Valence sera très compliqué. Elles ont été finalistes l'an passé, et sont championnes d'Espagne depuis quatre saisons. Elles ont en plus l'avantage du terrain. Ce sera très difficile." Mais pas impossible.