Bourges ne loupe pas le quart

  • A
  • A
Bourges ne loupe pas le quart
Partagez sur :

Les basketteuses de Bourges se sont difficilement qualifiées pour les quarts de finale de l'Euroligue ce mercredi en disposant des Slovaques de Kocise en match d'appui des huitièmes de finale (79-68). Les Berruyères rencontreront les Espagnoles de Valence ou les Hongroises de Sopron pour une place dans le dernier carré européen.

Les basketteuses de Bourges se sont difficilement qualifiées pour les quarts de finale de l'Euroligue ce mercredi en disposant des Slovaques de Kocise en match d'appui des huitièmes de finale (79-68). Les Berruyères rencontreront les Espagnoles de Valence ou les Hongroises de Sopron pour une place dans le dernier carré européen. Bourges n'est pas passé loin de la correction. Vainqueurs (76-68) à l'aller mais battues au retour en Slovaquie (61-54), les Berruyères ont livré une performance teintée d'irrégularité sur leur parquet ce mercredi face à Kosice (79-68). Les Berruyères retrouvent donc les quarts de finale de l'Euroligue, et ce pour la quinzième fois en seize ans. Pour décrocher un ticket pour le dernier carré, Bourges devra se défaire des Hongroises de Sopron ou des Espagnoles de Valence. Les filles de Pierre Vincent ont pourtant débuté la rencontre pied au plancher, passant un 6-0 dès l'entame et creusant par la suite un premier écart significatif (21-12, 9e). Mais les Slovaques ont profité des égarements de Bourges, peut-être destabilisé par autant de facilité, en infligeant un cinglant 14-0 pour finir à 21-26 à la 15e minute. Avec 8 points de retard à la fin du 2e quart temps (28-36), les Berruyères pouvaient s'estimer heureuses. Perdues défensivement, accumulant les fautes et les maladresses au tir (seulement 10/33 avant d'entamer le 3e quart temps), les joueuses de Pierre Vincent ont néanmoins réussi à retrouver un semblant d'agressivité dans la raquette et d'adresse pour repasser devant (45-40, 26e). Avant de retomber dans le doute, avec 10-2 en faveur de Kosice en fin de 3e quart-temps (49-52). Mais Bourges a de la ressource, et c'est l'internationale grecque Styliani Kaltsidou, auteur d'une magnifique partie (23 pts à 4/6 à 2 pts, 5 rebonds, 3 passes), bien aidée par Catherine Joens (12 pts, 1 rebond, 2 passes) et Endé Miyem (9 pts, 7 rbds, 2 passes) qui a sonné la révolte côté berruyer, tuant le match grâce notamment à des trois points dévastateurs pour porter l'avantage à +10 (74-64, 38e). Bourges ne sera plus jamais rattrapé, et un peu comme au match aller, s'est imposé grâce à un 4e quart-temps de feu.