Boumsong "sans peur" dans l'approche

  • A
  • A
Boumsong "sans peur" dans l'approche
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - À l'entame d'une semaine capitale pour l'OL, Boumsong explique qu'il n'y a "pas de peur".

LIGUE 1 - À l'entame d'une semaine capitale pour l'OL, Boumsong explique qu'il n'y a "pas de peur".En quatre jours, entre dimanche et mercredi prochain, l'Olympique lyonnais va jouer sa saison et même, une partie de sa saison prochaine. Repoussé à la cinquième place du classement, à deux points de Lille mais avec un match en moins, Lyon va disputer deux rencontres capitales pour la troisième place qualificative pour le tour préliminaire de la Ligue des champions : dimanche à Montpellier (4e) et mercredi à Auxerre (2e). Ce calendrier infernal, puisqu'il faut y ajouter un déplacement à Valenciennes le samedi 8 pour couronner la semaine, n'effraie pas pour autant Jean-Alain Boumsong, qui était l'invité d'Europe 1 Foot, jeudi soir. "Il n'y a pas de peur, a expliqué l'international tricolore. Il faut éviter d'être inhibé par l'enjeu de cette éventuelle non-qualification."Battu mardi en demi-finales de la Ligue des champions par le Bayern (0-1, 0-3), Lyon est descendu de son petit nuage. "Il y a encore dix jours, tout était flamboyant, puis il y a la Ligue des champions qui s'en va, des défaites probantes (sic) face au Bayern. Pour bien terminer, il va falloir rester serein." Après trois semaines d'indisponibilité due à une blessure à un mollet, "Boum" a effectué son retour à la compétition mardi. Un retour forcément douloureux. "J'ai joué parce que j'avais une demi-finale de Ligue des champions devant moi. J'étais bien guéri, j'ai eu un entraînement intense depuis à peu près deux semaines. Je ne voulais pas jouer avec le risque de ne me blesser. Je n'étais pas, je dirais, à 150% de mes possibilités, il me manquait juste un petit peu de rythme.""La même configuration que l'an passé"Du rythme, il en faudra pour l'OL dans la dernière ligne droite du Championnat. L'OL, sept fois champion de France entre 2002 et 2008, aura l'avantage de recevoir lors de ces deux derniers matches : Monaco, en match en retard, puis Le Mans. Et Boumsong espère que l'expérience de l'année passée aidera l'OL à accrocher le podium. "Il n'y a pas de traumatisme au club, confie l'ancien Auxerrois. La deuxième place, elle était difficile à obtenir l'an dernier, c'est à peu près la même configuration cette année. Ça change des années fastes de Lyon, mais je ne pense pas que Lyon ait régressé. On sait qu'on aurait pu faire mieux. Mais on va être serein et on va bien terminer." À Lyon, la confiance est toujours là.