Boulogne-sur-Mer, sage outsider

  • A
  • A
Boulogne-sur-Mer, sage outsider
Partagez sur :

Perturbé par une dernière saison mi-figue mi-raisin, qui l'aura tout de même vu finir à quelques longueurs seulement du podium de Ligue 2, Boulogne-sur-Mer avance masqué en cette pré-saison. Les hommes de Michel Estevan - l'ancien entraîneur d'Arles-Avignon - préfèrent jouer la carte de la sécurité, au vu d'un plateau pour le moins corsé dans l'antichambre de l'élite.

Perturbé par une dernière saison mi-figue mi-raisin, qui l'aura tout de même vu finir à quelques longueurs seulement du podium de Ligue 2, Boulogne-sur-Mer avance masqué en cette pré-saison. Les hommes de Michel Estevan - l'ancien entraîneur d'Arles-Avignon - préfèrent jouer la carte de la sécurité, au vu d'un plateau pour le moins corsé dans l'antichambre de l'élite. LA SAISON DERNIERE Une année en dents de scie. Auteurs d'un début de saison délicat sous les ordres de Laurent Guyot, les Boulonnais auront finalement retrouvé quelques couleurs après l'arrivée du nouvel entraineur, Michel Estevan. Au final, un bilan de 13 victoires, 13 nuls et 12 défaites, une incursion provisoire sur le podium de Ligue 2, avant une baisse de régime en fin d'exercice et la 8e place du championnat. Le tout malgré un défaut d'efficacité offensive (35 buts inscrits, plus mauvaise attaque de la saison avec Nîmes et Troyes). De quoi nourrir certains regrets pour la formation nordiste. Côté Coupes, le parcours est là encore honorable malgré la gênante défaite-surprise à domicile face aux amateurs de Drancy, en 16e de finale de Coupe de France (0-1). En Coupe de la Ligue, c'est en 8e que l'aventure de l'USBCO se termine, chez le Valenciennes de Philippe Montanier (0-4). LE RECRUTEMENT Auteur d'une belle saison avec des joueurs qu'il n'avait pas "choisis", Michel Estevan n'a pas perdu de temps pour effectuer son premier recrutement boulonnais, avec pas mal de départs et d'arrivées sur ce marché estival. Outre les retours de prêt de Vincent Pajot (Rennes) et Chafik Najih (Arles-Avignon), le transfert définitif d'Alexandre Cuvillier (Nancy) et les fins de contrat de Nicolas Rabuel et David Louhoungou, ils sont quatre joueurs - et non des moindres - à avoir quitté l'USBCO cet été. Le défenseur Guillaume Borne a rejoint les rangs de Beauvais, les deux ailiers Fatih Atik (Guingamp) et Vincent Bessat (Nantes) sont partis voir ailleurs, tandis que l'emblématique attaquant Grégory Thil a rejoint la Ligue 1 et le promu dijonnais. Le nombre d'arrivées aussi se veut conséquent. Régis Gurtner (Strasbourg), Kévin Rimane (PSG), Benjamin Boulenger (Aulnoye) et Pierre-Baptiste Baherlé (Lille) ont rejoint sur la Côte d'Opale les deux bons renforts sur les ailes que sont Aurélien Capoue (Nantes) et Vincent Reset (Vannes), ainsi que l'ancien avant-centre sedannais Alexis Allart. LE JOUEUR À SUIVRE Formé à l'AS Monaco, l'Ardennais de naissance Alexis Allart ne pouvait que laisser un bon souvenir du côté de son ancien club sedanais. Auteur de 44 buts en 131 matches, pas tous en tant que titulaire, l'avant-centre de 24 ans aura toutefois quitté les Sangliers après des désaccords avec la direction. Une aubaine pour Boulogne-sur-Mer, prêt à remplacer son autre joueur symbolique, Grégory Thil. Longtemps blessé ces derniers mois, l'ex-Louhannais reste sur 10 buts inscrits la saison passée et pourrait profiter à plein régime des offrandes du duo Capoue-Reset, lui aussi néophyte au stade de la Libération. L'ENTRAINEUR Principale victime du pénible passage d'Arles-Avignon en Ligue 1, entre une guerre ouverte avec le président Salerno, une mise à pied et un limogeage après quelques journées à peine, Michel Estevan aura très bien su rebondir dans la foulée sur le banc de Boulogne-sur-Mer. Généralement habitué à l'air sudiste, après avoir entraîné Beaucaire, Martigues ou l'ACA, le technicien provençal n'en a pas pour autant perdu ses repères dans le Nord. Cinq victoires d'affilée pour ses débuts sur le banc de l'USBCO, et une possibilité jusqu'au mois d'avril de postuler à une montée en Ligue 1 - qui aurait été sa deuxième consécutive, après celle d'Arles-Avignon en 2010. Réputé proche de ses joueurs, l'homme au naturel calme a trouvé dans son nouveau club un cadre idyllique. Un club discret, pas forcément aux avant-postes, mais loin d'être sportivement aux abois. De quoi travailler sereinement pour Estevan, en vue de sa seconde saison à la tête de la formation boulonnaise. L'OBJECTIF Langue de bois ou pas, l'objectif annoncé de Boulogne-sur-Mer reste le maintien, comme nous l'a d'ailleurs confié la nouvelle recrue nordiste Aurélien Capoue (voir l'article Capoue: "un nouveau cycle"). A première vue, l'USBCO aimerait surtout conforter sa place dans une Ligue 2 2011-2012 d'apparence très relevée. L'entraineur boulonnais Michel Estevan ne devrait d'ailleurs pas s'arrêter à l'idée de figurer dans la deuxième partie du championnat, comme il l'a laissé entendre en conférence de presse: "Au vu du recrutement et des intentions des uns et des autres, je pense que la compétition sera très ouverte et intéressante. A nous de bien nous préparer et de bien démarrer." LE PRONOSTIC DE LA REDAC' Si Boulogne-sur-Mer ne fait pas figure de favori indiscutable de Ligue 2, la formation boulonnaise présente un intéressant profil d'outsider. Malgré un début d'exercice compliqué l'an passé, l'USBCO a bien digéré sa relégation en Ligue 2 et semble paré pour surprendre les prétendus cadors, Monaco et Lens en tête. L'effectif se veut de qualité, bien qu'encore un peu jeune par secteurs, et les recrues, revanchardes pour la plupart, peuvent clairement apporter un plus. Boulogne-sur-Mer peut donc légitimement prétendre à la première partie de tableau, voire même à une possible remontée parmi l'élite.