Boulogne ne s'est pas planqué

  • A
  • A
Boulogne ne s'est pas planqué
Partagez sur :

Pour la première de Pascal Plancque sur le banc boulonnais, les joueurs nordistes se sont montrés à leur avantage à l'occasion de la 11e journée de Ligue 2. Dommage pour les Sedanais, corrigés à domicile (1-4) par une formation de Boulogne-sur-Mer qui échappe à la zone rouge. Accroché à Tours (1-1), le leader rémois voit Clermont, vainqueur au Mans (0-2), revenir à un point au classement.

Pour la première de Pascal Plancque sur le banc boulonnais, les joueurs nordistes se sont montrés à leur avantage à l'occasion de la 11e journée de Ligue 2. Dommage pour les Sedanais, corrigés à domicile (1-4) par une formation de Boulogne-sur-Mer qui échappe à la zone rouge. Accroché à Tours (1-1), le leader rémois voit Clermont, vainqueur au Mans (0-2), revenir à un point au classement. Boulogne-sur-Mer vit tout de même une drôle de saison. En termes comptables tout d'abord et cette étrange série de 6 nuls d'affilée pour débuter 2011-2012, avant une défaite à Lens dans le derby (2-0) et une première victoire enfin décrochée au soir de la 8e journée contre Guingamp (2-0). Ce 20 septembre, cela faisait près de deux semaines que Michel Estevan s'était séparé de Pascal Plancque, son adjoint. Un mois plus tard, l'ancien entraîneur d'Arles-Avignon subissait le même sort, remercié durant la trêve internationale, remplacé par... Pascal Plancque. Celui qui occupait depuis un rôle de conseiller du président Jacques Wattez a retrouvé le banc en position de relégable (19e avant la 11e journée). Vendredi soir, l'ex-joueur symbole du Lille des années 1980, en compagnie de son frère Stéphane, a réussi un tour de maître pour son coup d'essai en menant ses troupes à la victoire à Sedan, pourtant quatrième au classement avant de s'incliner lourdement (1-4). Laurent Guyot, un autre ancien de la maison boulonnaise (évincé en décembre dernier), ne redoutait pas un tel scénario, surtout quatre buts encaissés en seconde période, la faute à Karuru (63e, 90e), Reale (72e) et Reset (79e). Diallo avait ouvert le score à la 22e minute. Ce premier succès de Plancque comme entraîneur principal projette l'USBCO hors de la zone rouge mais la situation reste fragile. En haut du classement, le Stade de Reims a ramené un point de Tours (1-1) ce qui permet à Clermont, victorieux au Mans où la situation continue de s'aggraver, de revenir à un point du leader champenois. Le Havre grimpe à nouveau sur la troisième marche à la faveur d'un succès 2-0 en terre messine. Il ne faut pas oublier Angers qui s'est imposé à Laval (0-1) grâce à Hénin (50e) suppléant pour l'occasion l'habituel buteur maison, Charbonnier, et co-meilleur réalisateur de Ligue 2 (6 buts). Ces trois points rapprochent les hommes de Stéphane Moulin du podium, à l'image du FC Nantes. Les Canaris, vainqueurs à La Beaujoire d'Istres (3-1), enregistrent un sixième match de rang sans défaite. Une série en danger dans 10 jours à Boulogne-sur-Mer à condition que l'effet Plancque ne s'estompe pas d'ici la prochaine journée.