Bouhail et les Bleus dans le coup

  • A
  • A
Bouhail et les Bleus dans le coup
Partagez sur :

Six mois après son titre mondial, Thomas Bouhail, champion d'Europe en 2009, tentera de reconquérir sa couronne au saut de cheval, dimanche à Berlin. Le Français a facilement validé son billet pour la finale en terminant premier des qualifications jeudi, tout comme Cyril Tommasone, 2e au cheval d'arçons, et Danny Rodrigues, 3e aux anneaux, qui visent une médaille. En revanche, Yann Cucherat est éliminé aux barres parallèles.

Six mois après son titre mondial, Thomas Bouhail, champion d'Europe en 2009, tentera de reconquérir sa couronne au saut de cheval, dimanche à Berlin. Le Français a facilement validé son billet pour la finale en terminant premier des qualifications jeudi, tout comme Cyril Tommasone, 2e au cheval d'arçons, et Danny Rodrigues, 3e aux anneaux, qui visent une médaille. En revanche, Yann Cucherat est éliminé aux barres parallèles. Thomas Bouhail avait clairement affiché ses ambitions, il est désormais en passe de les concrétiser. Sacré champion d'Europe au saut de cheval en 2009 à Milan, le gymnaste de la Sottevillaise, qui n'avait pu défendre son titre l'année passée à Birmingham en raison d'une blessure à l'épaule, s'est envolé pour Berlin, où se déroulent actuellement la quatrième édition des Europe individuels, avec une idée bien précise en tête, celle de reconquérir son trophée. "J'aimerais reprendre mon titre et, parallèlement à ça, réussir à me hisser en finale au sol pour essayer de grimper sur un podium", nous avait ainsi confié l'intéressé en débarquant en Allemagne, aussi ambitieux que décontracté. Six mois après avoir offert à la France le premier titre mondial de son histoire, le "rigolo" des Bleus, comme il se définit lui-même, a passé avec succès les qualifications, disputées ce jeudi. Agrémentée d'une réception parfaite sur un double salto arrière carpé (16,55 points) et d'un superbe double salto avant avec demi-tour (16,325 pts), sa performance, qui lui a permis de s'emparer de la première place, laisse augurer le meilleur avant la finale, programmée dimanche. Tommasone assure, Cucherat déçoit Si Bouhail, également qualifié pour la finale au sol grâce à sa sixième place (15.200 points), a assuré, Yann Cucherat, autre tête de gondole de l'équipe de France a vécu une cruelle désillusion aux barres parallèles. Considéré comme un sérieux espoir de médaille par le DTN, Daniel Goury, le Lyonnais, pourtant "mature et expérimenté", a échoué dès les qualifications (14.100 pts) loin derrière son grand rival, le Slovène Mitja Petkovsek (15.600), et abandonne le rêve fou d'un triplé après ses succès en 2009 et 2010. Confronté "à sa bête noire", le Hongrois Krisztian Berki (15.425), Cyril Tommasone (15.400), dont la progression impressionne, a de son côté terminé deuxième des qualifications au cheval d'arçons, talonnant de très près son principal concurrent et validant ainsi son billet pour la finale de la discipline. Le Villeurbannais disputera par ailleurs la finale du concours général, tandis que Pierre-Yves Beny sera en lice aux anneaux, aux barres parallèles et aux arçons. Danny Rodrigues, troisième des qualifications aux anneaux, et Samir Aït-Saïd, au saut, défendront également les couleurs françaises. Daniel Goury souhaitait obtenir trois médailles, les Français sont sur le bon chemin.