Botha, le talon d'Achille...

  • A
  • A
Botha, le talon d'Achille...
Partagez sur :

Au lendemain de sa pénible victoire contre le pays de Galles (17-16), l'Afrique du Sud compte ses blessés. Contraints de sortir en cours de match, Victor Matfield (adducteurs) et Jean de Villiers (côte), indisponibles dix jours, sont déjà forfaits pour le prochain match des Springboks contre les Fidji. Plus inquiétant encore, Bakkies Botha, touché au tendon d'Achille, pourrait faire une croix définitive sur la Coupe du monde.

Au lendemain de sa pénible victoire contre le pays de Galles (17-16), l'Afrique du Sud compte ses blessés. Contraints de sortir en cours de match, Victor Matfield (adducteurs) et Jean de Villiers (côte), indisponibles dix jours, sont déjà forfaits pour le prochain match des Springboks contre les Fidji. Plus inquiétant encore, Bakkies Botha, touché au tendon d'Achille, pourrait faire une croix définitive sur la Coupe du monde. Intime conviction ou méthode Coué, Peter de Villiers, le sélectionneur de l'Afrique du Sud, était bien inspiré de saluer la performance de son banc dimanche suite à la pénible victoire obtenue face au pays de Galles (17-16). Parce que les entrants ont effectivement fait la différence, à l'image de Hougaard qui a pris le relais de Habana pour inscrire l'essai de la victoire. Mais surtout parce que les supposés remplaçants risquent d'être sollicités dans cette Coupe du monde, peut-être au-delà de leurs espérances. L'entrée en matière des champions du monde en titre contre les Diables rouges a en effet laissé des traces, notamment chez Victor Matfield, le vice-capitaine sud-africain, et Jean de Villiers, tous deux contraints d'abandonner leurs coéquipiers en cours de match. "De Villiers a une fracture de degré un du cartilage d'une côte. Nous pensons qu'il ne sera pas disponible pendant dix jours, a déclaré le médecin de la sélection, Craig Roberts. Sa sortie du terrain était plus une mesure de précaution, parce que nous ne voulions pas que la blessure s'aggrave." Toujours selon le médecin des Springboks, la sortie de Matfield, qui se ressentait déjà de ses adducteurs avant la rencontre, ne visait là aussi qu'à protéger le joueur. Reste que l'ancien Toulonnais sera lui aussi absent une dizaine de jours, et donc absent pour le prochain match des "Boks" contre les Fidji, programmé samedi. Un forfait auquel s'ajoute celui - déjà acquis pour ce deuxième rendez-vous de la compétition - de Bakkies Botha, son indissociable alter ego de la deuxième ligne. En délicatesse avec son tendon d'Achille, le futur Toulonnais (74 sélections) avait déjà fait l'impasse sur la sortie inaugurale des champions du monde en titre contre les Gallois. Et sa blessure ne s'améliore pas... "Botha ne réagit pas aux soins aussi bien que nous l'espérions, a avoué lundi Peter de Villiers. Nous travaillons encore sur son cas et nous n'avons toujours pas pris de décision, mais il va bien falloir le faire." Ou exprimé autrement: un forfait définitif de Botha, le patron de l'alignement sud-africain en touche et l'un des leaders au combat, n'est pas à exclure. Les Springboks, déjà placés dans l'ombre de la Nouvelle-Zélande et de l'Australie, n'avaient pas besoin de ça...