Boston tient tête

  • A
  • A
Boston tient tête
Partagez sur :

NBA - Boston a décroché un onzième succès d'affilée en allant s'imposer sur le parquet de Memphis (105-110).

Boston a décroché un onzième succès d'affilée en allant s'imposer sur le parquet de Memphis (105-110). De quoi conforter le fauteuil de leader des Celtics à l'Est.Le match: Memphis-Boston 105-110Memphis a bien cru pouvoir prendre Boston à son propre jeu. Las, malgré six joueurs à plus de 10 points, dont trois émargeant à plus de 20 unités, les Grizzlies sont finalement restés trop court. La faute, notamment, à une balance offensive tout aussi équilibrée dans les rangs des Celtics et, surtout, à leur science des fins de match au couteau. Les hommes au trèfle semblaient pourtant avoir creusé un écart définitif en menant 103-95 avec moins de trois minutes à jouer, mais c'était sans compter sur la résistance de leurs hôtes revenus à deux longueurs à l'entame de l'ultime minute.Aussi a-t-il fallu que Ray Allen décoche une flèche à trois points avec 17 secondes à jouer pour faire définitivement plier les Grizzlies. Il ne pouvait guère en être autrement puisque c'est bien derrière l'arc que s'est faite la différence, Boston y signant un réussi 10 sur 20 tandis que Memphis n'en inscrivait qu'un seul en 13 tentatives. Ainsi, Rudy Gay a bien terminé meilleur marqueur de la rencontre avec 23 points, devançant ses deux coéquipiers OJ Mayo et Zach Randolph, respectivement 21 et 20 points, mais son 0 sur 5 dans l'exercice longue distance aura notamment pesé lourd dans la défaite des siens. D'autant plus que les Grizzlies ont par ailleurs été à leur avantage, ne commettant que 10 pertes de balle, affichant 51,2% de réussite collective, n'abandonnant que deux lancers en route et faisant jeu égal au rebond...Mais, les Celtics, à défaut d'être à la hauteur de leur réputation en défense, auront eu le mérite d'être tout autant solide en attaque grâce notamment aux artificiers Paul Pierce, 19 points au compteur, et Ray Allen et Rajon Rondo, 18 points chacun. Et l'expérience a pu faire la différence. De quoi expliquer en partie la série de 11 victoires de rang des champions 2008, qui conforte ainsi leur statut de leaders avec deux succès d'avance sur leurs rivaux des Lakers.Les FrançaisSoirée bien terne pour le camp tricolore, tout du moins sur le plan individuel. Des trois Français de sortie – Ronny Turiaf devant patienter jusqu'à début janvier pour en finir avec son genou récalcitrant, aucun n'a en effet eu le loisir de briller. Ainsi avec 6 points à 3 sur 9 aux tirs et 1 rebond en 21 minutes lors du succès du Magic sur Indiana 98-106, Mickael Pietrus aura-t-il été le Tricolore le plus productif. Car il fut surtout le seul à avoir voix au chapitre, Rodrigue Beaubois et Johan Petro ayant en effet été confinés au banc par leur entraîneur lors des succès respectifs des Mavericks sur les Hornets 94-90 et des Nuggets sur le Thunder.