Boston tient sa revanche

  • A
  • A
Boston tient sa revanche
Partagez sur :

Cela n'effacera jamais le souvenir d'une défaite en match 7 des Finals NBA, mais six mois après s'être incliné dans le match décisif pour l'attribution du titre, les Celtics sont revenus l'emporter chez les Lakers 96-109, survivant aux 41 points de Kobe Bryant et confirmant ainsi leur statut de premiers de la classe Est. Le Heat a en revanche souffert face au Thunder et le Magic a bien profité de la visite des Cavs.

Cela n'effacera jamais le souvenir d'une défaite en match 7 des Finals NBA, mais six mois après s'être incliné dans le match décisif pour l'attribution du titre, les Celtics sont revenus l'emporter chez les Lakers 96-109, survivant aux 41 points de Kobe Bryant et confirmant ainsi leur statut de premiers de la classe Est. Le Heat a en revanche souffert face au Thunder et le Magic a bien profité de la visite des Cavs. Le match de la nuit Le prestige de la confrontation se suffit à elle-même. Mais, forcément, six mois après un match 7 remporté 83-79 par les Lakers après pourtant accusé jusqu'à 13 points de retard, le souvenir des dernières Finales NBA était évidemment dans tous les esprits. S'il assurait que les joueurs n'avaient pas eu besoin d'en parler avant le match, Paul Pierce le reconnaissait d'ailleurs sans peine à l'issue de la rencontre. "C'était un autre match, évidemment, mais c'était forcément un match très particulier pour nous, spécialement parce qu'on a perdu le match 7 ici, expliqua ainsi le meilleur marqueur de Boston, auteur de 32 points pour l'occasion, aussi, ça fait du bien de revenir ici et de repartir sur une victoire." Et ce d'autant plus que les Celtics ont offert pour l'occasion une véritable démonstration de force collective. Alors que les Lakers ne pouvaient s'en remettre qu'au seul Kobe Bryant, le MVP des dernières Finales se rappelant au bon souvenir des hommes en vert avec 41 points à 16 sur 29 aux tirs, Boston a fait la différence en équipe. Ils sont ainsi pas moins de six Celtics à avoir émargé à plus de dix unités. Et si Shaquille O'Neal, sifflé pour son retour à L.A. sous l'uniforme de l'ennemi honni, est passé au travers avec deux tirs manqués et 5 fautes en 13 minutes, Kevin Garnett a ainsi compilé 18 points et 13 rebonds, Ray Allen ajouté 21 points à 8 sur 12 et Rajon Rondo signé un nouveau double-double avec 10 points et 16 passes. Le meneur des Celtics a d'ailleurs été particulièrement décisif après la pause, le meilleur passeur de la Ligue faisant en effet tourné à plein régime le collectif vert. Alors que les Lakers avaient jusque là réussi à contenir leurs rivaux, virant même en tête à la pause avec quatre longueurs d'avance (54-50), les hommes de Phil Jackson ont alors cédé face au jeu collectif de leurs visiteurs. La suite de la rencontre a ainsi tourné à la démonstration et Boston a pu faire a admirer son jeu de passes pour terminer avec 34 offrandes sur les 44 paniers inscrits, Rondo se fendant à lui seul de 15 passes décisives après le passage aux vestiaires. A titre de comparaison, l'attaque des Lakers ne tournant que sur le piston Kobe Bryant, les Californiens n'en ont empilé que dix... Les Français de la nuit Dimanche particulièrement calme pour la colonie française en NBA. Malgré sept matches au programme, il n'y avait en effet que deux Tricolores à officier la nuit dernière. Et si les deux ont goûté à la victoire, ni l'un, ni l'autre n'ont tenu un rôle important dans le succès de leur équipe. A Phoenix, Mickael Pietrus n'a cette fois pas été cantonné au banc, mais ses 18 minutes de jeu n'ont guère été productives. En panne d'adresse, l'ancien Palois a en effet terminé avec 3 points à 1 sur 5 aux tirs et 1 rebond, les Suns l'emportant néanmoins 104-102 malgré une frayeur sur la fin. C'est encore pire à New York pour Ronny Turiaf puisque s'il a eu droit aux honneurs du cinq majeur face aux Nuggets, le Martiniquais profitant ainsi de l'absence de Wilson Chandler, Turiaf a dû se contenter de 8 minutes de jeu pour 4 points à 1 sur 1 aux tirs, 3 passes et 1 rebond. La faute à ses 4 fautes prises en 8 minutes et à la performance du rookie Timofey Mozgov, auteur de 23 points et 14 rebonds dans le facile succès des Knicks 124-106. Les chiffres de la nuit 5. Dwyane Wade, LeBron James et Chris Bosh ont eu beau soigner le retour des Heatles, les trois compères disputant leur premier match ensemble depuis plus de deux semaines, c'est bien Eddie House qui a fait la différence face au Thunder. Grâce à ses 5 points au cours des 20 dernières secondes, l'ancien Celtic enquillant un tir primé crucial puis deux lancers décisifs sur les ultimes possessions, House a en effet permis au Heat de venir à bout du Thunder 103-108. De quoi voler la vedette aux habituelles vedettes floridiennes. Pour son retour, Wade a pourtant inscrit 32 points James compilé 23 points-13 passes et Bosh ajouté 20 points et ainsi répliqué aux 33 points-10 rebonds de Kevin Durant ou aux 23 points-11 rebonds de Jeff Green. 20. Record battu ! Mais nul doute que les Cavaliers se seraient bien passés de cette nouvelle marque référence. Battu par le Magic 103-87, Cleveland a en effet enchaîné un vingtième revers de rang, faisant ainsi pire que les Cavs millésime 1981-82. Désormais, les hommes de Byron Scott ne sont plus qu'à quatre défaites de la pire série dans l'histoire de la Ligue, conjointement détenue par les Grizzlies (1995-96) et les Nuggets (1997-98). Et au vu de leur début de match, le Magic démarrant par un 33-17 dans le premier quart et Dwight Howard ayant le temps, en 26 minutes, de compiler 20 points et 20 rebonds, les Cavaliers pourraient mettre du temps avant de retrouver le chemin de la victoire...