Boston impressionne

  • A
  • A
Boston impressionne
Partagez sur :

NBA - Boston s'est imposé sur le parquet de Cleveland (95-89) en ouverture de la saison régulière.

Boston a frappé fort d'entrée ! Les Celtics sont venus cueillir leur première victoire sur le parquet de Cleveland à l'occasion de l'ouverture de la saison régulière de NBA (95-89). De leur côté, les Lakers se sont imposés sur les Clippers (99-92) tandis que Dallas s'est incliné face à Washington (91-102).Le match : Cavaliers-Celtics 89-95Le casting de la super production marquant, mardi soir à Cleveland, le lancement de la nouvelle saison NBA était de nature à réjouir les plus grands fans du ballon orange sevrés des exploits des stars de la Ligue nord-américaine depuis quatre mois et demi. Imaginez un peu : LeBron James, Shaquille O'Neal, Mo Williams, Kevin Garnett, Paul Pierce, Rajon Rondo, Rasheed Wallace ou encore Ray Allen réunis sur le même parquet ! Seulement les fans des Cavs ont assez vite déchanté... Déjà parce que le « Big Three » des Celtics, bien que vieillissant, a encore de beaux restes. Si les joueurs du Massachussetts ont mal entamé la rencontre, pointant à sept longueurs à l'issue du premier quart-temps (21-28), Paul Pierce, Kevin Garnett, qui avait tant manqué à Boston en fin de saison dernière, et Ray Allen ont vite pris les choses en main. Au final, ce sont les automatismes mieux huilés des Celtics, avec un cinq de départ inchangé depuis deux saisons, qui ont fait la différence. Ce sont bien les cadres de l'équipe qui ont guidé les visiteurs, privés pour plusieurs mois de Glen Davis, vers la victoire. Intraitable en défense (13 points et 10 rebonds), Garnett est redevenu le point d'ancrage intérieur des Celtics, indispensable pour donner des espaces aux artificiers. Avec 23 points et 11 rebonds, Pierce a lui fait très mal aux joueurs de Mike Brown qui n'auront en fait dominé que la première période. La faute, peut-être, à un certain déséquilibre entre LeBron et le reste de la troupe. Si le MVP de la saison écoulée a encore brillé de mille feux, le collectif a peiné pour se mettre au diapason. Mo Williams (10 points), le Shaq, auteur d'un double-double pour sa première sous ses nouvelles couleurs (10 points et 10 rebonds), et l'autre recrue Anthony Parker (10 points) ont été les plus productifs mais ce fut un peu juste pour contrer la vague verte venue déferler sur l'Ohio. Les FrançaisNicolas Batum, qui sera opéré de l'épaule vendredi et indisponible plusieurs mois, n'était évidemment pas de la partie lors du succès des Blazers face aux Rockets (96-87). De son côté, Rodrigue Beaubois était lui en pleine forme avant la rencontre entre Dallas et Washington remportée par les Wizards (102-91), mais le rookie des Mavericks n'a pas eu droit à la moindre seconde de jeu. Ses grands débuts en NBA sont donc reportés à dans trois jours à Los Angeles face aux Lakers.