Boston était trop court

  • A
  • A
Boston était trop court
Partagez sur :

Deux revers de rang pour les Celtics. Ballottés pendant trois quart-temps par la modeste formation des Toronto Raptors, Boston est revenu sur le tard pour finalement échouer à une petite longueur d'une équipe emmenée par Bargnani (101-102). A noter par ailleurs, le carton plein des Lakers de Pau Gasol (117-89) ou encore le très court succès d'Hornets maladroits devant les Kings (75-71).

Deux revers de rang pour les Celtics. Ballottés pendant trois quart-temps par la modeste formation des Toronto Raptors, Boston est revenu sur le tard pour finalement échouer à une petite longueur d'une équipe emmenée par Bargnani (101-102). A noter par ailleurs, le carton plein des Lakers de Pau Gasol (117-89) ou encore le très court succès d'Hornets maladroits devant les Kings (75-71). LE MATCH: BOSTON-TORONTO (101-102) Un succès de prestige un petit peu tiré par les cheveux. Les 17707 spectateurs de l'Air Canada Centre ont goûté un plaisir non feint lors du succès de leurs Raptors devant des Celtics qui ont eu toutes les cartes en mains pour s'éviter une deuxième défaite de rang. Jugez plutôt : une bonne entame de la green team qui claque un 31-23 prompt à faire passer une soirée tranquille, un retour sur le tard avec Allen, Garnett et Pierce à la manoeuvre pour passer de 85-94 à 91-94 puis deux tirs primés pour passer devant 97-94 et puis... plus rien. Un vide qui prend tout son sens avec une possession pour Boston qui mène 101-100, une grosse poignée de secondes à jouer et Ray Allen qui part ballon en main avec en tête la volonté d'assurer une victoire qui leur tend les bras. Mais le meneur perd la balle tout seul... Une aubaine pour les Raptors car Pierce commet une faute à 2 petites secondes du terme. Johnson ne tremble pas et réussit ses deux lancers francs pour redonner l'avantage à Toronto. Paul Pierce a une dernière carte à jouer au buzzer mais il manque la cible. Pari gagné pour des Raptors accrocheurs et qui, emmenés par Bargnani (29 points à 9/20) et Evans (9 points et 16 rebonds) ont pleinement rempli leur contrat. LES FRANCAIS Kévin Seraphin était sur la feuille de match mais il n'a pas pris part à la défaite des Washington Wizards sur le parquet de Detroit (110-115). LA STAT : 32.2 Les Hornets filent grand train en ce début de saison avec un bilan de 11 victoires pour 1 défaite. C'est fort. D'autant plus fort que même lorsque les tirs ne rentrent pas comme ce dimanche devant les Kings, ils parviennent tout de même à l'emporter 75-71. Une rencontre marquée par les 32.2% de réussite... La palme de cette maladresse passagère est à mettre au crédit de Chris Paul avec un 2/12 (9 points), suivi de très près par Emeka Okafor 3/14 (6 points) et David West 8/19 (17 points). Heureusement pour l'équipe de la Nouvelle-Orléans, Trevor Ariza a tourné à 5/9 (16 points).