Boston et LA à la relance

  • A
  • A
Boston et LA à la relance
Partagez sur :

Les champions en titre ne sont plus qu'à une victoire de la finale de conférence, Boston menant désormais 3-2 face à Orlando après son succès, 92-88, obtenu mardi à domicile. Même son de cloche chez les Lakers qui ont fait exploser la défense des Rockets, 118-78. A l'image des Celtics, Los Angeles a un pied et demi en finale. Les finalistes 2008 ont repris la main et il sera difficile de les arrêter.

Les champions en titre ne sont plus qu'à une victoire de la finale de conférence, Boston menant désormais 3-2 face à Orlando après son succès, 92-88, obtenu mardi à domicile. Même son de cloche chez les Lakers qui ont fait exploser la défense des Rockets, 118-78. A l'image des Celtics, Los Angeles a un pied et demi en finale. Les finalistes 2008 ont repris la main et il sera difficile de les arrêter.Boston-Orlando: 92-88Le champion est toujours debout. Boston a pris une sérieuse option sur la finale de conférence, mardi soir, en disposant d'Orlando, 92-88, deux jours après s'être imposé à l'arraché en Floride (95-94). Les joueurs de Floride pensaient pourtant bien tenir la victoire lorsqu'ils menaient encore de 10 points à 5'39 du terme, le Magic ayant compté jusqu'à 14 longueurs d'avance. Mais le 13-0 infligé par les Celtics en fin de match, passant donc de 75-85 à 88-85, fut terrible. Il restait alors huit secondes à jouer. Lewis gardait bien le suspense intact en enquillant ses deux lancer francs (87-88) mais Allen était bien l'homme de la situation dans ce money-time. Son shoot victorieux obligeait alors le Magic à un panier longue distance. Davis commettait alors une faute sur Dwight Howard (seulement 12 points mais 17 rebonds captés), qui ne réussissait qu'un seul de ses deux lancers (88-90).Le dunk de Pietrus puis le cauchemarLes coéquipiers de Paul Pierce, en vue devant son public avec ses 19 points, 8 passes et 7 sur 7 aux LF, achevaient leur adversaire avec deux nouveaux lancer-francs de Glen Davis (92-88), bouclant ainsi son bilan personnel avec 22 points, meilleur marqueur de la franchise du Massachusetts. Du côté d'Orlando, emmené par Rashard Lewis (19 pts) et Hedo Turkoglu (18 pts), le coup est difficile à avaler. Le Magic regrettera évidemment cette avance de +14 suite à un dunk signé Mike Pietrus (77-63 à 8'49 du terme) avant le retour fantastiques des hommes de Doc Rivers. L'ex-Palois se contentera de 5 points en 19 minutes de jeu. Pietrus et ses camarades savent ce qu'il faut faire maintenant pour effacer cette désillusion et surtout pousser les Celtics au match décisif.Los Angeles-Houston: 118-78Les Rockets ont concédé une très lourde défaite face aux Lakers, 78-118, le plus gros revers jamais enregistré par la franchise texane en playoffs. Il faut remonter au 7 mai 2005 pour retrouver trace d'une telle déculottée, c'était face aux Mavericks de Dallas, 116-76. Houston s'était pourtant passé de fort belle manière de l'absence de son pivot chinois lors du match 4 en dominant les Californiens, 99-87 avec notamment une grosse performance d'Aaron Brooks et ses 34 points.Mardi, le meneur de Houston a été réduit à 14 points, meilleur marqueur de son équipe. En face, les Lakers ont démontré une fois encore la force de leur collectif. Derrière Kobe Bryant (26 pts), pas moins de six joueurs ont affiché 10 points ou plus. Pau Gasol a notamment récolté sa moisson habituelle de rebonds (13) en plus de 16 points.