Bordeaux y croit encore

  • A
  • A
Bordeaux y croit encore
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE DES CHAMPIONS - Battu à l'aller (1-3), Bordeaux espère toujours éliminer Lyon.

LIGUE DES CHAMPIONS - Battu à l'aller (1-3), Bordeaux espère toujours éliminer Lyon. Avec trois défaites consécutives, face à l'OM en finale de la Coupe de la Ligue (1-3), face à Lyon lors du match aller des quarts de finale de la Ligue des champions (1-3) et face à Nancy lors de la 31e journée de Ligue 1 (1-2), Bordeaux connaît un passage à vide particulièrement inquiétant qui pourrait grandement hypothéquer ses chances de remporter un titre cette saison. Dos au mur, les hommes de Laurent Blanc ne s'avouent pourtant pas vaincus et espèrent inverser la tendance et ce dès mercredi au Stade Chaban-Delmas, à l'occasion du match retour face à l'Olympique Lyonnais. Malgré leur handicap de deux buts, les Girondins, qui s'appuient sur le but capital inscrit à l'extérieur par Marouane Chamakh, estiment encore être en mesure de décrocher leur billet pour le dernier carré de la plus prestigieuse des compétitions européennes. "On a toujours les cartes en main et on peut faire un exploit mercredi, a ainsi confié Mathieu Chalmé à Europe 1. Lyon part archi-favori, car ils sont en pleine confiance et ils ont deux buts d'avance. Maintenant, je pense qu'on est capable de faire cet exploit-là, mais il faudra gommer toutes nos imperfections et avoir un autre état d'esprit. Que les gens ne croient pas en nous, c'est normal. Ça nous sert pour nous mettre devant nos responsabilités. A nous de leur démontrer le contraire. L'important désormais n'est plus d'en parler ou d'en faire des articles. Ce qui compte, c'est la réalité du terrain. A nous de retrouver certaines valeurs et le reste viendra". Aulas: "Les bêtes blessées sont souvent les plus redoutables" Si la marge de manoeuvre des Lyonnais est assez conséquente, malgré la suspension de leur principal atout offensif Lisandro Lopez, auteur d'un doublé au match aller, Jean-Michel Aulas préfère la jouer profil bas avant d'aborder ce match capital pour les deux équipes. Pour le président rhodanien, la victoire des hommes de Claude Puel face à Rennes (1-2), samedi en championnat, "permet d'être mieux psychologiquement pour affronter Bordeaux". Mais le patron de l'OL estime par ailleurs que: "Les Bordelais sont vexés et les bêtes blessées sont souvent les plus redoutables. On a fait une bonne préparation, mais ce n'est pas une bonne nouvelle que Bordeaux ait baissé le pied devant Nancy". Pour sa quatrième participation à un quart de finale de la Ligue des champions, après 2004, 2005 et 2006, l'Olympique Lyonnais espère enfin franchir l'obstacle qui le sépare des demi-finales. Si les Gones n'ont jamais semblé si près d'y parvenir, les Girondins n'ont pas encore rendu les armes.