Bordeaux, une faim de Lyon ?

  • A
  • A
Bordeaux, une faim de Lyon ?
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - En chute libre, les Girondins espèrent enfin réagir face aux Gones.

LIGUE 1 - En chute libre, les Girondins espèrent enfin réagir face aux Gones. Bordeaux est plus que jamais dans le creux de la vague. Leader à la trêve avec 9 longueurs d'avance sur Lille et 11 sur l'Olympique de Marseille, voilà le club aquitain cinquième du classement avec 9 points de retard sur le leader phocéen. Une situation comptable rendue encore plus compliquée par la nouvelle désillusion connue sur le terrain du Mans (2-1) en milieu de semaine. Un nouveau rendez-vous manqué par les troupes de Laurent Blanc, entraîneur forcément déçu après l'échec sarthois: "Nous avions une opportunité incroyable de revenir dans les trois premiers. Mais comme souvent en ce moment, le scénario nous a été défavorable. Nous ouvrons le score, nous arrivons à faire du jeu et nous pensons que l'équipe va réussir à reprendre confiance. Malheureusement, il y a des erreurs qui nous redonnent de la fébrilité et nous connaissons la suite." La suite se traduit par un constat criant : les champions de France n'avancent plus. Battus successivement en championnat par Nancy (2-1), le PSG (3-1) et Le Mans donc, les Girondins peuvent de nouveau trembler puisque c'est leur bourreau en Ligue des champions, Lyon, qui se présente au Stade Chaban-Delmas, samedi à 21h. Un choc de la 33e journée de Ligue 1 durant lequel le club au scapulaire pourrait afficher un visage inédit, comme l'a laissé entendre Laurent Blanc sur le site officiel de Bordeaux. "Nous donnons du temps de jeu à certains mais ils ne sont peut-être pas près d'assumer cette période délicate. Nous allons peut-être aligner des joueurs frais et insouciants sur le terrain. Je pense aux jeunes", a fait savoir "le Président". Blanc: "Les joueurs ont envie mais ils n'y sont pas" Du coup, le onze de départ girondin pourrait faire la part belle aux joueurs peu utilisés dans cet exercice 2009-10, parmi lesquels Adbou Traoré, Henri Saivet ou Grégory Sertic, auteurs de 15 apparitions à eux trois en L1 cette saison. Le conditionnel reste néanmoins de mise, Laurent Blanc pouvant être tenté de conserver ses cadres sur le terrain dans l'optique d'une qualification européenne la saison prochaine, vitale pour la santé financière de Bordeaux. Surtout que Lyon se présente sur les bords de la Garonne avec un effectif diminué par les absences de Boumsong, Makoun, Bodmer, Clerc, Gonalons et la participation incertaine de Lovren. Vainqueur de Lyon (1-0) le 7 avril en quart de finale retour de la plus prestigieuse des compétitions européennes, Bordeaux essaiera de reproduire la performance pour ne pas connaître une fin de parcours aussi longue que pénible. "Notre préoccupation doit être de bien terminer la saison et de préparer Lyon dans les meilleures conditions possibles. Les joueurs en ont envie mais ils n'y sont pas. Les joueurs ont des responsabilités", rappelait Blanc. A Yoann Gourcuff et consorts de les assumer dans ce qui ressemble au match de la dernière chance pour accrocher le wagon menant vers la Ligue des champions.