Bordeaux tient sa recrue offensive

  • A
  • A
Bordeaux tient sa recrue offensive
Partagez sur :

En quête d'un attaquant depuis l'ouverture du mercato hivernal, avec d'autant plus de conviction ces dernières heures que Moussa Maazou a rejoint les rangs de l'AS Monaco, les Girondins de Bordeaux ont jeté leur dévolu sur André, jeune et prometteur attaquant brésilien de 20 ans. Transféré cet été au Dynamo Kiev en provenance de Santos, l'intéressé est attendu au Haillan lundi avec son agent, afin de conclure un prêt payant de six mois, assorti d'une option d'achat.

En quête d'un attaquant depuis l'ouverture du mercato hivernal, avec d'autant plus de conviction ces dernières heures que Moussa Maazou a rejoint les rangs de l'AS Monaco, les Girondins de Bordeaux ont jeté leur dévolu sur André, jeune et prometteur attaquant brésilien de 20 ans. Transféré cet été au Dynamo Kiev en provenance de Santos, l'intéressé est attendu au Haillan lundi avec son agent, afin de conclure un prêt payant de six mois, assorti d'une option d'achat. Enfin un peu d'espoir du côté de Bordeaux. Miné par des résultats indignes de son statut ces dernières semaines, courant après un succès en L1 depuis le 21 novembre, le champion de France 2009 a enregistré dimanche une bonne nouvelle, attendue depuis l'ouverture du mercato hivernal: l'arrivée imminente d'un attaquant. Pas un luxe pour la huitième force de frappe de notre championnat. Point de Kévin Gameiro, Djibril Cissé, Miroslav Klose ou Bobô, tous un temps évoqués sur les tablettes de Jean Tigana. La perle rare en cette période de la saison se nomme André Felipe Ribeiro de Souza, "André" pour les intimes. Selon le support électronique du quotidien régional Sud Ouest, le jeune attaquant brésilien, 20 ans, devrait s'engager dès lundi en faveur des Girondins, sous la forme d'un prêt payant consenti par le Dynamo Kiev. Jean-Louis Triaud s'acquittera alors d'un effort d'un million d'euros, pour six mois seulement de droits, mais avec à la clef une option d'achat toujours intéressante au terme d'un tel pari. Arrivé cet été en Ukraine en provenance de Santos, pour quelques 8 millions d'euros, l'intéressé ne s'est pas adapté à ce football de l'Est si particulier. Nul doute qu'il aura à coeur de rebondir dans un championnat du Vieux continent un peu plus huppé. Réputé au Brésil pour sa technique et ses qualités de renard des surfaces, l'ancien coéquipier des Neymar et Ganso, auteur de 14 réalisations en 2010, compte moins de 50 matches dans son pays d'origine et à peine une dizaine de rencontres sous les couleurs du Dynamo. Sa cote est telle néanmoins que Mano Menezes, qui lui avait donné sa chance en sélection contre les Etats-Unis en août dernier, l'a rappelé pour affronter l'équipe de France, le 9 février prochain à Saint-Denis. Si tout se passe comme prévu, la L1 l'aura découvert trois jours plus tôt, dans le cadre du déplacement des Girondins de Bordeaux à Lyon.