Bordeaux se refait une beauté

  • A
  • A
Bordeaux se refait une beauté
Partagez sur :

Le match de la peur de cette 12e journée de Ligue 1, entre Ajaccio (20e) et Bordeaux (18e), a finalement tourné en faveur des visiteurs. Grâce à un doublé de Yoan Gouffran, les Girondins ont décroché un succès mérité, leur deuxième simplement cette saison, qui leur permet de sortir de la zone rouge. Francis Gillot peut souffler.

Le match de la peur de cette 12e journée de Ligue 1, entre Ajaccio (20e) et Bordeaux (18e), a finalement tourné en faveur des visiteurs. Grâce à un doublé de Yoan Gouffran, les Girondins ont décroché un succès mérité, leur deuxième simplement cette saison, qui leur permet de sortir de la zone rouge. Francis Gillot peut souffler. Nicolas Maurice-Belay avait clairement annoncé la couleur: "Même un match nul serait une désillusion." En se déplaçant à Ajaccio, lanterne rouge de Ligue 1, les Girondins de Bordeaux, quant à eux 18e, n'envisageaient rien d'autre qu'une deuxième victoire cette saison. Et c'est bien avec les trois points que les coéquipiers de Jaroslav Plasil sont repartis de François-Coty, vainqueurs 2-0 d'une équipe qui court après un succès depuis la 4e journée, et désormais quinzièmes. Pour une fois cette saison, les Girondins ont non seulement mis en pratique leurs intentions de jeu, mais ils ont eu surtout évité de connaître l'un de ces trous noirs qui leur a coûté tant de points. Pour une fois cette saison, Francis Gillot peut donc avoir le sourire (discret), d'autant que le technicien bordelais s'est peut-être trouvé un patron cette semaine en la personne de Yoan Gouffran. Buteur contre Brest (1-1) le week-end dernier, l'ancien Caennais avait pris la parole cette semaine, pour remonter ses troupes. "On ne veut pas passer pour des clowns de service en perdant chez la lanterne rouge", avait lancé Gouffran, qui a fait plus que répondre présent sur le terrain. De nouveau associé à Diabaté en pointe du 4-4-2 de Gillot, Gouffran s'est trouvé par deux fois à la finition d'un mouvement collectif bordelais. Sur le premier but, Maurice-Belay, à la sortie d'un une-deux avec Diabaté, décale parfaitement son partenaire qui n'a qu'à marquer du bout du pied (0-1, 25e). Dans la foulée, sur un coup franc de Trémoulinas, Diabaté dévie de la tête pour Gouffran, qui double la mise d'une demi-volée du gauche (0-2, 29e). "On a fait le travail en première période, maintenant il faut continuer", soufflait Gouffran à la pause sur Foot+. Au grand dam de Gillot, les Girondins ne tueront pas le match, mais ils se contenteront de gérer. Face à une timide équipe ajaccienne, simplement dangereuse par Sammaratino (2e) ou Delort (16e, 50e), Bordeaux tiendra le choc, sans trembler. Pour preuve, une partie du public corse quittera François-Coty dès la 75e minute. Les temps sont durs pour l'ACA. Dans ce duel de relégables, seul Ajaccio en avait réellement l'allure.