Bordeaux sans forcer

  • A
  • A
Bordeaux sans forcer
@ Maxppp
Partagez sur :

COUPE DE LA LIGUE - Bordeaux poursuit sa route après sa victoire à Nancy (2-1).

COUPE DE LA LIGUE - Bordeaux poursuit sa route après sa victoire à Nancy (2-1). Ils l'ont fait ! Après trois défaites en autant de sorties et sept buts encaissés sur leur nouvelle pelouse synthétique depuis le début de saison, les Nancéiens ont enfin réussi à...inscrire un but à domicile ! Un événement intervenu mercredi soir lors du 16e de finale de Coupe de la Ligue perdu face à Bordeaux (1-2), mais une réalisation – signée Diakité avec la complicité de Carrasso – toutefois insuffisante pour leur permettre d'arracher la victoire face aux triples vainqueurs de l'épreuve (2002, 2007 et 2009). Les Lorrains, qui se sont présentés avec un onze considérablement remanié à Marcel-Picot puisque seuls André Luiz, Traoré, N'Diaye, Gavanon et Bakar étaient titulaires face à Brest (0-2) samedi dernier, ne méritaient il est vrai pas beaucoup plus que cette courte défaite, eux qui ont en fait attendu une mi-temps avant de proposer quelque chose de concret à des Bordelais qui n'en demandaient pas tant. Vainqueurs de Lyon sans briller en clôture de la 6e journée de Ligue 1 (2-0), les hommes de Jean Tigana avaient déjà réussi à maîtriser le début d'incendie qui couvait en Gironde après leur bien poussive entame. La victoire acquise mardi redonne encore un peu plus confiance à l'ancien membre du carré magique des Bleus et à ses troupes, un Tigana qui a dû apprécier de pouvoir compter sur son banc en Lorraine. Car si, comme face à l'OL, Carrasso, Sané et Fernando débutaient bien la rencontre, les Savic, Marange, Ducasse, Saivet et surtout Bellion avaient eux l'occasion de se montrer, et ce dernier n'a pas gâché l'opportunité qui lui était offerte. Modeste, troisième Se décrivant ces derniers temps comme "une brêle", comme il le déclarait le matin même dans les colonnes de L'Equipe, l'ancien Red Devil a fêté sa toute première titularisation de la saison en Ligue 1 par un but dans le premier quart d'heure, à la réception d'une combinaison entre le jeune Saivet et un Fernando repositionné au milieu de terrain (0-1, 11e). Marange, face à ses anciens partenaires, veut lui aussi s'inviter à la fête mais tombe sur un Grégorini attentif (27e), alors que Nancy, dont l'inefficacité est symbolisée par ce raté de Bakar sur une remise de Gavanon (37e), ne parvient absolument à créer le danger. Le discours – vraisemblablement musclé - de Pablo Correa à la pause semble alors porter ses fruits puisqu'après un semblant d'occasion pour Bakar, servi par Vahirua (47e), Diakité va profiter d'une erreur de Carrasso pour égaliser. L'enfant de Montfermeil décoche une frappe lointaine dont la trajectoire trompe le portier girondin, qui semble se saisir d'un ballon qu'il relâche finalement dans ses propres filets (1-1, 61e). Mais la joie des locaux est de courte durée, Lotiès étant expulsé dans la foulée pour un tacle non maîtrisé sur Saivet (64e) et, une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, voient les Bordelais repasser devant grâce à Modeste, qui signe son troisième but de la saison (1-2, 70e). L'expulsion de Sané (83e) n'y changera rien, tout comme ce dernier coup franc de Gavanon, au dessus (85e), alors que Carrasso remporte un ultime duel contre Chahechouhe (89e). Et si Nancy devra donc encore patienter avant de remporter son premier succès sur ses terres, Bordeaux est peut-être définitivement lancé. Mais attention à la rechute, alors qu'un déplacement chez les coupeurs de têtes caennais se profile dès la prochaine journée de Ligue 1...