Bordeaux sans briller

  • A
  • A
Bordeaux sans briller
Partagez sur :

FOOTBALL - Bordeaux a éliminé Rodez, club de National, en trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France, grâce à un penalty de Wendel en fin de match (1-0).

Bordeaux a éliminé Rodez, club de National, en trente-deuxièmes de finale de la Coupe de France, grâce à un penalty de Wendel en fin de match (1-0).Laurent Blanc ne s'attendait sûrement pas à une reprise aussi difficile. Pour son premier match de l'année 2010, Bordeaux a en effet eu beaucoup de mal à battre Rodez, pensionnaire de National, samedi en trente-deuxième de finale de la Coupe de France. Pourtant, l'entraîneur girondin avait décidé d'aligner dès le coup d'envoi une équipe très peu remaniée. Si Cédric Carrasso laissait sa place dans le but à son remplaçant Ulrich Ramé, Alou Diarra, Yoann Gourcuff ou encore Marouane Chamakh étaient bien titulaires.Malgré plusieurs occasions en première période, qui sont notamment l'oeuvre de Gourcuff, les champions de France ne parviennent pas à tromper la vigilance du portier aveyronnais Manuel Vallaurio. Après avoir réussi à contenir les offensives girondines, les hommes de Franck Rizzetto ont même l'occasion d'ouvrir le score au retour des vestiaires, mais Thibault Alet perd son duel face à Ramé.Monaco s'est fait peurIl faut finalement attendre le dernier quart d'heure pour voir les Bordelais faire la différence. Poussé par Anthony Moura dans la surface, Jaroslav Plasil, qui venait d'entrer en jeu, obtient un penalty décisif. Wendel le transforme en prenant le dernier rempart ruthénois à contre-pied (1-0, 77e). L'essentiel est là pour les hommes au Scapulaire qui obtiennent leur billet pour le tour suivant. De leur côté, les Aveyronnais, qui ont tenu le choc en défense, pourront regretter de n'avoir pas réussi à plus bousculer cette équipe girondine.Parmi les autres matches prévus ce samedi, treize ont été reportés en raison des intempéries. Ces trente-deuxièmes de finale ont également été marqués par quelques surprises. Par exemple, Vesoul, pensionnaire de CFA, a éliminé Laval, sixième de Ligue 2 (2-1, ap). De son côté, Monaco a dû aller jusqu'aux tirs au but pour venir à bout du huitième de Ligue 2, Tours (0-0, 4-3 t.a.b). La logique a également été respectée lors de la rencontre entre Rennes, 9e de L1, et Caen, leader de L2. Les Bretons se sont imposés 2-0, grâce à des réalisations de Jimmy Briand et Ismaël Bangoura en seconde période. Enfin, l'affiche entre Le Mans et Valenciennes, deux pensionnaires de l'élite, a tourné à l'avantage des Sarthois (1-0), grâce à Anthony Le Tallec.