Bordeaux peut reprendre la tête

  • A
  • A
Bordeaux peut reprendre la tête
Partagez sur :

LIGUE 1 - Après la défaite d'Auxerre à Paris, Bordeaux, en déplacement à Nancy, a l'occasion de reprendre la tête du championnat.

Auréolés d'un prestigieux succès face à la Juventus Turin en Ligue des champions cette semaine, les Girondins retrouvent le chemin du championnat à l'occasion d'un déplacement à Nancy lors de la 15e journée de Ligue 1 avec l'ambition de retrouver leur statut de leader."Jouer après un match de Ligue des champions, ce n'est pas évident. La transition est encore difficile à faire. Psychologiquement et physiquement, c'est dur d'enchaîner avec le championnat", concédait volontiers Alou Diarra à l'issue de la brillante victoire des Girondins face à la Juventus Turin (2-0), mercredi, succès qui assurait Bordeaux de la première place de son groupe en Ligue des champions.Un petit aveu d'impuissance que le capitaine bordelais s'évertua de rapidement tempérer. "Maintenant, la priorité c'est la Ligue 1 où l'on doit renouer avec la victoire. Deux défaites consécutives, c'est déjà trop. On a un statut à assumer". Après avoir précocement validé leur ticket pour les huitièmes de finales de la Ligue des champions face au Bayern Munich le 3 novembre dernier, les Girondins avaient dû déchanter sur la scène nationale en s'inclinant à Lille (0-2) et à Valenciennes (0-1).Retrouver l'envie en championnatUne mésaventure que les hommes de Laurent blanc avait déjà connu en octobre dernier lorsqu'après avoir disposé du Maccabi Haïfa en C1, les Girondins avaient laissé filer six points d'affilée en championnat à Saint-Etienne (3-1) et Auxerre (1-0). "Ce n'est pas possible d'avoir la même envie, la même rigueur en championnat qu'en Ligue des champions. Pas sur la durée, a reconnu Laurent Blanc et l'entraîneur bordelais d'ajouter: "il y a une chose qui nous faisait cruellement défaut en championnat, c'est l'envie" pour expliquer la mauvaise passe de son équipe en Ligue 1.Détrônés de leur fauteuil de leader par Auxerre lors de la précedente journée, les Girondins retrouveront-ils le désir, dimanche à Nancy, de prouver qu'ils sont capables de mener deux combats de front et de récupérer à l'occasion leur première place après la défaite de l'AJA à Paris (1-0) ? Libérés de la contrainte européenne jusqu'en février prochain et les huitièmes de finales de la la Ligue des champions - hormis un déplacement sans enjeu sur la pelouse du Maccabi Haïfa le 8 décembre prochain, Bordeaux tentera de ne pas se laisser entraîner dans une mauvaise spirale sur la pelouse d'une équipe nordiste (12e) elle aussi à la recherche de points après deux revers consécutifs.