Bordeaux, leader muet

  • A
  • A
Bordeaux, leader muet
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Bordeaux reste en tête malgré son match nul sur la pelouse de Monaco (0-0).

LIGUE 1 - Bordeaux reste en tête malgré son match nul sur la pelouse de Monaco (0-0). Deux points perdus. La rengaine est la même pour Bordeaux depuis plusieurs matches consécutifs. Après un nul face à Montpellier (1-1) et une défaite face à Auxerre (1-2), les Girondins ont de nouveau cédé du terrain en concédant le nul (0-0) à Monaco, samedi à l'occasion de la 28e journée de Ligue 1. Si le trône de leader leur est toujours acquis, les hommes de Laurent Blanc ne le doivent qu'au partage des points entre Montpellier et Auxerre (1-1) dans le même temps. Et les critiques de Nicolas de Tavernost envers la Ligue de football professionnel, accusée de ne pas ménager Bordeaux, trouveront certainement un nouvel écho du côté du Haillan. Dans l'optique du huitième de finale retour de Ligue des champions face à l'Olympiakos (1-0 à l'aller), mercredi, Laurent Blanc avait d'ailleurs choisi de faire souffler certains de ses cadres et pas des moindres puisque Mathieu Chalmé, Marouane Chamakh et Yoann Gourcuff essuyaient le banc au coup de sifflet de l'arbitre. Face à une équipe monégasque à la relance après quatre défaites lors de ses cinq derniers matches de championnat, les Bordelais font acte d'un manque total de créativité dans le jeu. Monaco n'offre pas beaucoup plus de maîtrise mais s'octroie le mérite d'essayer. Sans provoquer l'exultation du public de Louis-II, l'ASM se crée les occasions les plus remarquables. Sagbo, pour sa première titularisation, trompe la vigilance de Fernando avant d'alerter Carasso d'un tir croisé à ras de terre (26e). Entre deux formations qui ont opté pour une tactique en 4-5-1, les ballons circulent sans grande intention. La première période s'achève ainsi sans but et sans spectacle malgré quelques montées bien emmenées par Nenê juste avant la pause (38e et 40e). Et, malgré un début en trombe en seconde période avec un Gouffran peu réaliste (49e), les Girondins repartent sans tarder dans leurs travers. Le signe pour Laurent Blanc qu'un changement s'impose... ou plutôt trois avec les rentrées simultanées de Chamakh, Jussiê et Gourcuff. Ce dernier s'illustre rapidement sur un corner parfaitement distillé sur la tête de Sané obligeant Ruffier à la plus grande vigilance (69e). Le public est finalement récompensé de sa patience dans le dernier quart d'heure où la tentative avisée de Gouffran (79e) côté girondin répond notamment à celles de Nenê (75e) et Maazou (81e). Alors que les deux dernières éditions du rendez-vous entre Monégasques et Bordelais avaient chaque fois réservé un festival de buts (0-6 en 2007/2008, 3-4 en 2008/2009), la cuvée 2010 accouche d'un triste 0 à 0. Un résultat qui n'arrange pas vraiment les deux camps, Bordeaux permettant à la concurrence de prendre un peu plus confiance quand l'ASM (8e) chute d'une place au classement.