Bordeaux et Tigana soulagés

  • A
  • A
Bordeaux et Tigana soulagés
Partagez sur :

Fin de série pour Bordeaux ! Après plus de deux mois et six matches sans gagner en Ligue 1, les Girondins ont renoué avec le succès dimanche à l'occasion de la 21e journée, dominant une faible équipe de Nice (2-0) grâce à des réalisations de Sané et Modeste. Une victoire qui permet à Jean Tigana de sauver sa tête et à son équipe de basculer dans la première moitié du classement.

Fin de série pour Bordeaux ! Après plus de deux mois et six matches sans gagner en Ligue 1, les Girondins ont renoué avec le succès dimanche à l'occasion de la 21e journée, dominant une faible équipe de Nice (2-0) grâce à des réalisations de Sané et Modeste. Une victoire qui permet à Jean Tigana de sauver sa tête et à son équipe de basculer dans la première moitié du classement. Jean Tigana peut souffler ! Sérieusement menacé au sortir de l'élimination de Bordeaux à Angers samedi dernier en 16e de finale de la Coupe de France (1-0), l'entraîneur de Bordeaux s'apprête à passer une semaine plus paisible, son équipe lui ayant offert un sursis en dominant Nice dimanche pour le compte de la 21e journée. Certes, les Aiglons y ont mis du leur en se montrant d'une rare indigence offensive et en offrant le deuxième but à Modeste, mais peu importe le contenu, seul le résultat comptait pour Tigana et ses joueurs qui restaient sur une série négative de six matches de Championnat sans gagner, leur dernier succès remontant au déplacement à Avignon le 21 novembre dernier (4-2). Voilà les Girondins huitièmes, une place plus conforme à leur statut de prétendants à la Ligue des champions, une épreuve d'ailleurs loin d'être inaccessible, puisque la troisième place, occupée par Lyon avant le match Monaco-Marseille (l'OM peut s'en emparer en cas de succès à Louis II), n'est qu'à quatre points, preuve que tout peut aller très vite dans ce Championnat ultra serré. Restera cependant à confirmer dans une semaine à... Lyon, un adversaire d'un tout autre calibre que cette équipe de Nice qui n'aura tiré que deux fois au but pendant 90 minutes, sans jamais inquiéter un Carrasso réduit au chômage technique. Ciani: "On a déçu beaucoup de personnes" De son côté, Bordeaux, grâce notamment à l'activité d'un Fernando repositionné au milieu, aura été plus entreprenant, même s'il aura fallu attendre une grosse demi-heure pour voir les Niçois trembler. La première tentative cadrée sera d'ailleurs la bonne, avec un corner tiré côté droit par Plasil sur le tête victorieuse au premier poteau de Sané (38e). Le plus dur est fait pour l'équipe de Tigana, ce dernier faisant rentrer à la pause Modeste à la place d'un Diabaté passé à travers de sa première période. L'ancien Angevin ne donne pas, dans un premier temps, raison à son entraîneur, ratant une grosse occasion de la tête sur un service pourtant millimétré de Ben Khalfallah (53e). Mais quatre minutes plus tard, l'attaquant girondin se rattrape en inscrivant son huitième but de la saison, après une grosse erreur de relance de Pejcinovic, contré par Fernando, qui lui offre un boulevard pour tromper Ospina (57e). Il n'en fallait pas plus ce dimanche pour faire le bonheur d'une équipe bordelaise qui espère bien désormais réenclencher la marche avant, à l'instar d'un Michael Ciani pugnace au micro de Foot+: "Pour recommencer à gagner, il fallait commencer par retrouver un état d'esprit combatif. Collectivement, on a été bien, on a été solidaires et surtout on n'a pas pris de but. On a déçu beaucoup de personnes, à commencer par nous et nos familles, Bordeaux n''est pas à sa position et on a coeur de remonter au classement. Surtout que l'on retrouve petit à petit nos cadres." Tout cela demande cependant confirmation, mais le calme est revenu sur Bordeaux, qui a enregistré ce dimanche l'arrivée de l'attaquant brésilien André, en provenance du Dynamo Kiev. De quoi espérer des lendemains meilleurs ?