Bordeaux et Lille dos à dos

  • A
  • A
Bordeaux et Lille dos à dos
@ REUTERS
Partagez sur :

LIGUE 1 - Le champion de France a concédé un match nul (1-1) sur la pelouse des Girondins. 

Pour la première fois de la saison, les acteurs de Ligue 1 avaient rendez-vous en milieu de semaine. Pas de Ligue des champions, pas de matches internationaux et un calendrier à rattraper. Trois jours à peine après leur dernier match, Bordeaux et Lille devaient donc remettre ça. Après une bonne deuxième mi-temps et un match plutôt agréable à regarder, les deux équipes se sont quittées sur un match nul (1-1).

Un nul qui n’arrange personne

Après avoir cédé dans les dernières minutes à Toulouse (3-2) samedi dernier, les Girondins devaient se reprendre devant leurs supporters. Pour Lille, le challenge était sensiblement le même. Les nordistes avaient, eux aussi, laissé revenir Sochaux (2-2) un peu bêtement. Deux équipes à la recherche d’une victoire et en quête de sérénité. Mêmes ambitions et mêmes résultats sur le terrain. Hazard a répondu à Diabaté pour un match nul (1-1) qui n’arrange personne.

Les Bordelais ont fait plaisir à leurs supporters en première période en bougeant les champions de France en titre. Pas suffisamment incisifs devant le but, les hommes de Francis Gillot ont laissé revenir le Losc petit à petit. Joe Cole et Eden Hazard jouent ensemble depuis trois matches mais ils s’entendent déjà à merveille. Nouvelle illustration sur l’égalisation lilloise. Une-deux entre les deux joueurs avant l’exploit individuel de l’international belge.

Diabaté pas récompensé

Diabaté
Mais dans l’ensemble, c’est Bordeaux qui pourra nourrir le plus de regrets à la fin de la rencontre. Les Bordelais ont eu plusieurs balles de break. Mais à chaque fois, les attaquants girondins ont buté sur un excellent Mickaël Landreau. Après avoir encaissé un pénalty dans les dix premières minutes, le portier lillois s’est bien repris. Il a notamment sauvé les siens en remportant deux duels face à Cheick Diabaté, une des révélations de ce début de saison.

Diabaté aurait même pu se transformer en véritable messie à Chaban-Delmas. En se présentant une deuxième fois face à Landreau pour un nouveau pénalty en fin de match, le Malien a eu sa chance. Mais comme un signe de la malchance qui frappe actuellement les hommes de Francis Gillot, son plat du pied a heurté le poteau de Landreau. Encore loupé. Diabaté doit encore le regretter…