Bordeaux doit réagir

  • A
  • A
Bordeaux doit réagir
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DE FRANCE - Les Girondins accueillent Monaco en 8es de finale.

COUPE DE FRANCE - Les Girondins accueillent Monaco en 8es de finale. Au lendemain d'une cinglante défaite sur la pelouse rennaise en championnat (2-4), samedi, Bordeaux a payé le prix d'un certain relâchement. "Je pense que les joueurs et le staff doivent remettre le bleu de chauffe. Je pense que nous les avions mis dans le placard..." concède Laurent Blanc sur le site internet des Girondins. En tête du classement de Ligue 1 sans discontinuer depuis la fin octobre au soir de la 10e journée, encore engagés dans quatre compétitions nationales et européenne, les Bordelais ont semble-t-il trop baisser leur garde laissant Montpellier (2e) revenir à seulement trois points derrière ce week-end. "La nature humaine est ainsi faite", reconnaît l'entraîneur des champions de France en titre, "il ne faut pas se reposer sur nos lauriers. Nous devons être plus réalistes et ne pas se laisser endormir par cette ambiance". Le réveil de ses troupes, Laurent Blanc l'espère le plus tôt possible, dès mercredi en huitièmes de finale de la Coupe de France face à Monaco. A Rennes, "nous avons oublié les principes de base, et ce dès les 3 premières minutes de jeu. Cette défaite a permis à l'équipe de prendre conscience de ce problème", analyse-t-il a posteriori pointant particulièrement du doigt les faiblesses défensives de sa formation en terre bretonne. Une baisse de régime dans laquelle d'aucuns seraient tentés de voir une des conséquences des bruits médiatiques persistants qui enverraient Laurent Blanc du côté des Bleus après le Mondial sud-africain. Pourtant, le temps de la tergiversation n'est pas permis du côté du Haillan puisque pas moins de cinq matches attendent les Girondins en moins de quinze jours. Entre Coupe de France, Ligue 1 et Coupe de la Ligue, Bordeaux aura fort à faire pour arriver en forme optimale sur la pelouse de l'Olympiakos Le Pirée, le 23 février prochain, pour les huitièmes de finale aller de la Ligue des champions. Au grand dam de Laurent Blanc qui a finalement été entendu par la Ligue professionnelle de football, cette dernière ayant accepté de reporter à une date ultérieure la rencontre Bordeaux-Auxerre initialement prévue le samedi 20 février. Mercredi, face à Monaco, également lourdement battu à Saint-Etienne (0-3) ce week-end, "nous devrons jouer avec nos qualités et éviter les prolongations, compte tenu du calendrier", rappelle Franck Jurietti sur le site internet du club. Histoire de ne pas ajouter des heures supplémentaires à un agenda déjà bien chargé...