Boonen revient sur ses terres

  • A
  • A
Boonen revient sur ses terres
@ Reuters
Partagez sur :

CYCLISME - Tom Boonen revient sur ses terres pour disputer ce samedi le Het Nieuwsbald.

CYCLISME - Tom Boonen revient sur ses terres pour disputer ce samedi le Het Nieuwsbald. Fini le chaud soleil du Qatar et d'Oman, place au vent glacé qui balaie la Belgique. Après un début de saison entamée sous des latitudes plus clémentes, Tom Boonen va courir pour la première fois en Europe à l'occasion de l'Het Nieuwsbald (ex-Het Volk), dont le départ sera donné à Gand ce samedi. Cette course marque l'ouverture du calendrier outre-Quiévrain, avec Kuurne-Bruxelles-Kuurne dimanche. Deux rendez-vous qui lancent aussi la préparation pour les classiques printanières puisque Gand-Wevelgem a lieu dans un mois, suivi une semaine plus tard du Tour des Flandres. Et c'est dans l'optique de bien y figurer que Boonen roulera ce week-end, notamment aux côtés de Sylvain Chavanel et de son compatriote Stijn Devolder. Pourtant, le coureur belge a soigneusement choisi d'éviter son pays natal durant l'hiver. Avec la formation Quick Step, le champion du monde 2005 a renoué avec la compétition cette saison sur le Tour du Qatar et le Tour d'Oman, deux courses durant lesquelles il a décroché trois victoires. "C'est toujours difficile de savoir quelle est la meilleure préparation pour le début de saison. Mais je pense que courir le Tour du Qatar et le Tour d'Oman me semble être la meilleure solution actuellement. Il n'y a pas le stress lié à la météo et changements de dernières minutes. On roule beaucoup pendant deux semaines mais on a aussi de bonnes périodes de repos", a expliqué Boonen sur Cyclingnews. Il a également différé son retour en Belgique, préférant profiter de sa résidence monégasque que de reconnaître le parcours de l'Het Nieuwsbald avec ses coéquipiers. Boonen: "Je vais bien. Je n'ai pas à m'inquiéter." "Je ne pense pas que les coureurs qui s'entraînent sous la neige en Europe seront plus forts que ceux qui ont couru sous le soleil", a-t-il lâché pour expliquer son choix. Beaucoup de directeurs sportifs abondent dans son sens, arguant que les conditions de course, notamment le vent et le rythme soutenu des étapes, tenaient de préparation idéale pour les classiques. La présence de gros poissons comme Cancellara, Gilbert et Ballan suffit à leur donner raison. Quoi qu'il en soit, Boonen est toujours en phase de rodage. "Je veux faire les classiques dans la même condition physique que l'an dernier. Les grands rendez-vous sont dans un peu plus d'un mois, donc je ne suis pas encore au sommet de ma forme. Ceux qui sont à 100% pour l'Het Nieuwsblad ne pourront pas tenir pendant six semaines", a estimé, avec raison, le Belge. Vainqueur de Kuurne-Bruxelles-Kuurne l'an passé, Boonen n'a jamais accroché le Het Nieuwsbald à son palmarès malgré deux podiums (2e en 2005, 3e en 2007). Dixième à Gand en 2009, le leader de la Quick Step n'en fait pas une priorité. Pour lui, l'essentiel est ailleurs: "Je vais bien. Je ne peux pas dire si je me sens mieux que les années précédentes à pareille époque, mais tous les voyants sont au vert. Donc je n'ai pas à m'inquiéter." Il y a fort à parier qu'il sera parmi les costauds samedi, notamment dans le Mur de Grammont, tronçon commun au Tour des Flandres.