Boonen récidive

  • A
  • A
Boonen récidive
Partagez sur :

Tom Boonen a été contrôlé positif à la cocaïne peu de temps après sa troisième victoire dans Paris-Roubaix. Le coureur de la Quick Step retombe dans ses travers, un an après avoir connu pareil scénario. S'il ne risque pas une sanction sportive, la carrière du Belge s'inscrit désormais en pointillés.

Tom Boonen a été contrôlé positif à la cocaïne peu de temps après sa troisième victoire dans Paris-Roubaix. Le coureur de la Quick Step retombe dans ses travers, un an après avoir connu pareil scénario. S'il ne risque pas une sanction sportive, la carrière du Belge s'inscrit désormais en pointillés.Le jour du départ d'un Tour d'Italie 2009 centenaire, le cyclisme a subi un nouveau coup dur néfaste à son image. C'est en effet samedi, à quelques heures du contre-la-montre par équipes de Venise, que la Quick Step a confirmé ce que la presse belge avait largement commenté dans la matinée. Tom Boonen a été contrôlé positif à la cocaïne le mois dernier et vendredi, à la veille de l'annonce, son domicile a été perquisitionné par ordre du Parquet de Turnhout. Le champion du monde 2005 a subi ce test une dizaine de jours après son nouveau triomphe sur Paris-Roubaix, le 12 avril, le troisième sur la « Reine des classiques ».Ce contrôle, diligenté par la Communauté flamande de Belgique, a été effectué en dehors d'une période de compétition, ce qui ne devrait pas valoir à Boonen une sanction sportive, comme le stipule la réglementation en vigueur en Flandre. La consommation de cocaïne n'est en effet pas punissable sportivement. Le talentueux coureur belge, qui a été entendu par les enquêteurs, n'en est pas à son premier coup. Il y a un an, presque jour pour jour, il avait déjà été reconnu coupable d'avoir usé de la même substance.VDB avant luiA l'époque, l'Union cycliste internationale ne l'avait pas sanctionné puisque là aussi, il s'agissait d'un contrôle opéré hors compétition. Mais aujourd'hui, Boonen se trouve dans la peau du récidiviste et risque donc très gros. D'autant que la première fois, il avait bénéficié de la tolérance de la justice qui l'avait donc placé dans une mise à l'épreuve de trois ans. Son directeur d'équipe, Patrick Lefévère, n'a pas tenu à réagir à chaud mais n'a pas caché sa grande déception et sa colère à la lumière de cette nouvelle affaire. La Quick Step, qui avait passé l'éponge l'année dernière, ne devrait pas cette fois-ci épargner son coureur. Sous quelle forme ? D'une lourde sanction au licenciement, la deuxième hypothèse est à envisager. En attendant, il a été suspendu par sa formation de toute activité.Tom Boonen devait reprendre la compétition à l'occasion du Tour du Catalogne à partir du 18 mai. Il devra certainement l'oublier comme une participation au prochain Tour de France dont il fut maillot vert en 2007. Les organisateurs de la Grande Boucle ne l'avaient pas autorisé à participer à l'édition 2008 suite au premier contrôle.Son cas rappelle en tout cas celui d'un autre coureur belge, tout aussi talentueux, Franck Vandenbroucke. VDB a été mêlé à des affaires d'usage, de détention et de trafic de stupéfiants, ce qui avait sérieusement freiné sa carrière, pour ne pas dire brisé. A 28 ans, Tom Boonen doit peut-être envisager cette même issue.