Boonen, quel finish !

  • A
  • A
Boonen, quel finish !
Partagez sur :

Sept ans après son premier succès, Tom Boonen a décroché ce dimanche une deuxième victoire sur Gand-Wevelgem. A une semaine du Tour des Flandres, le Belge a réglé au sprint le peloton des favoris devant Daniele Bennati et Tyler Farrar. Sylvain Chavanel, échappé dans le final, a raté le coche d'un cheveu, repris dans le dernier kilomètre.

Sept ans après son premier succès, Tom Boonen a décroché ce dimanche une deuxième victoire sur Gand-Wevelgem. A une semaine du Tour des Flandres, le Belge a réglé au sprint le peloton des favoris devant Daniele Bennati et Tyler Farrar. Sylvain Chavanel, échappé dans le final, a raté le coche d'un cheveu, repris dans le dernier kilomètre. Les cadors sont prêts. Après Fabian Cancellara la veille sur le GP E3, Tom Boonen a décroché ce dimanche une belle victoire sur Gand-Wevelgem, la deuxième de sa carrière après 2004. Ces deux courses, qui avaient valeur de test à une semaine du Tour des Flandres, ont apporté une réponse cinglante: il faudra compter sur Cancellara et Boonen sur le Ronde. Le rendez-vous que tout le monde attend en Belgique devrait livrer une nouvelle explication entre le Suisse, vainqueur à Meerbeke l'an passé, et le leader de la Quick Step, qui retrouve semaine après semaine son meilleur niveau. La démonstration de Cancellara sur le GP E3 en fait le favori logique, mais Boonen semble avoir les jambes pour titiller le TGV suisse. A la puissance de Cancellara, parti seul dans le final la veille, Boonen a répondu dimanche par un sprint lancé de très loin. Il le fallait pour remonter mètre après mètre les trois derniers coureurs échappés, parmi lesquels Sylvain Chavanel, accompagné par Peter Sagan et Ian Stannard, repris après la flamme rouge. Parfaitement emmené par Gert Steegmans, le Belge lançait son effort à 400 mètres de la ligne, suivi de près par Tyler Farrar. Pas de Mark Cavendish et de Thor Hushovd dans ce groupe de costauds, lâchés après des problèmes mécaniques. Boonen en a connus lui aussi, plus tôt dans la journée, l'obligeant à revenir dans le peloton. Il avait suffisamment de jus pour aller chercher la victoire, la deuxième de sa saison après un succès d'étape sur le Tour du Qatar. Une nouvelle fois, c'est au sprint que la course s'est achevée, comme souvent ces dernières années. Yoann Offredo, septième de Milan-San Remo il y a une semaine, en a peut-être fait les frais en chutant lourdement après avoir heurté un photographe une fois la ligne d'arrivée franchie. Sa participation au Tour des Flandres n'est pas remise en question pour le moment. L'interrogation plane toutefois au sujet de Philippe Gilbert. Le leader de la formation Omega Pharma-Lotto a axé sa préparation pour les classiques flandriennes, mais il n'a pas encore montré le bout de son nez, se contentant d'une brève accélération dans le Kemmelberg, l'un des nombreux monts au programme de la journée. Peut-être a-t-il choisi de la jouer profil bas jusqu'au Ronde.