Boonen en sera !

  • A
  • A
Boonen en sera !
Partagez sur :

Alors que ASO, société organisatrice du Tour, avait refusé de voir Tom Boonen participer au Tour de France 2009 suite à son contrôle positif à la cocaïne hors compétition, la Chambre arbitrale du sport du comité national olympique et sportif français (CNOSF) a décidé d'autoriser le coureur belge à s'élancer samedi à Monaco.

Alors que ASO, société organisatrice du Tour, avait refusé de voir Tom Boonen participer au Tour de France 2009 suite à son contrôle positif à la cocaïne hors compétition, la Chambre arbitrale du sport du comité national olympique et sportif français (CNOSP) a décidé d'autoriser le coureur belge à s'élancer samedi à Monaco.La CAS a finalement donné tort à Christian Prud'homme, le directeur du Tour de France. Alors que ce dernier avait estimé Tom Boonen comme indésirable sur les routes de la Grande Boucle, la Chambre arbitrale du sport du comité national olympique et sportif français (CNOSF) a autorisé le cycliste belge à prendre le départ, samedi à Monaco. Contrôlé positif à la cocaïne en avril dernier pour la deuxième fois de sa carrière, le tout récent champion de Belgique n'avait pas été suspendu par les instances internationales, le contrôle ayant été effectué hors compétition. ASO, société organisatrice du Tour, avait cependant estimé que la présence du sprinteur était contraire à l'image que la Grande Boucle veut véhiculer.Son équipe, la Quick Step, s'était alors tournée vers le tribunal de grande instance de Nanterre pour contester cette décision. Une démarche vaine puisque le TGI s'est estimé incompétent sur la question, mardi, et avait redirigé Patrick Lefévère et ses avocats vers la CAS du CNOSF. Cette dernière instance a donc estimé qu'il n'y avait aucune raison de ne pas voir le coureur prendre part à la Grande Boucle. Une décision réjouissante pour les supporters du sprinteur d'outre-Quiévrain, beaucoup moins pour les organisateurs.