Boonen a faim de victoires

  • A
  • A
Boonen a faim de victoires
Partagez sur :

Après une année 2010 plutôt délicate marquée par une opération du genou subie en juillet dernier, Tom Boonen est de retour. En pleine possession de ses moyens, le coureur belge, qui a peaufiné sa préparation lors du Tour du Qatar et du Tour d'Oman, retrouve l'Europe, où il disputera samedi le Circuit Het Nieuwsblad. Un bon test avant les grandes classiques du printemps.

Après une année 2010 plutôt délicate marquée par une opération du genou subie en juillet dernier, Tom Boonen est de retour. En pleine possession de ses moyens, le coureur belge, qui a peaufiné sa préparation lors du Tour du Qatar et du Tour d'Oman, retrouve l'Europe, où il disputera samedi le Circuit Het Nieuwsblad. Un bon test avant les grandes classiques du printemps. Tom Boonen va-t-il retrouver son meilleur niveau ? Eclipsé par Fabian Cancellara sur les Classiques la saison dernière, le chef de file de la Quick-Step, qui avait dû se contenter de (belles) places d'honneur - 2e de Milan-San Remo et du Tour des Flandres, 5e de Paris-Roubaix -, avait ensuite dû renoncer au championnat de Belgique, dont il était le tenant du titre, et au Tour de France en raison d'une tendinite au genou gauche. Opéré en juillet, le Belge avait aussi tiré un trait sur toute la fin de saison (Tour d'Espagne, Championnat du monde) pour revenir encore plus fort en 2011. Une saison qu'il a commencée dans le Golfe, comme la plupart de ses rivaux, Cancellara compris. "Trois semaines c'est toujours long mais je pense qu'elles me seront très utiles. Au Qatar, nous avons eu une semaine de course très intense puis nous avons récupéré quelques jours avant de disputer le Tour d'Oman plus vallonné. Ma victoire dans la première étape du Tour du Qatar m'a rassuré. Je suis à niveau", confiait-il la semaine dernière dans une interview accordée à Reuters. Une préparation toutefois loin d'être idéale, car il a aussi été victime d'une chute "dans la dernière étape du Tour du Qatar mais quelques jours plus tard c'était oublié et l'état de mon genou blessé en 2010 est rassurant", a-t-il assuré. Boonen: "J'oublie rapidement mes défaites" De retour sur le Vieux Continent, Boonen, qui a fêté ses 30 ans en octobre dernier, débutera samedi par le Circuit Het Nieuwsblad (ex-Het Volk). Une épreuve à laquelle il a souvent participé, terminant notamment 2e en 2005 et 3e en 2007, mais où il ne s'est jamais imposé. "Les premières années de ma carrière, j'ai essayé de le gagner mais c'est un peu tôt, juste une question de timing. C'est étonnant que j'ai remporté deux fois la course du lendemain, Kuurne-Bruxelles-Kuurne, et pas celle-ci". Loin d'être une priorité, cette épreuve sera en revanche un bon test pour le Flandrien, qui a la solution pour prendre sa revanche sur Cancellara qui l'avait battu sur le Tour des Flandres et Paris-Roubaix: "En me préparant exactement de la même façon et en disposant de la même condition physique, a-t-il expliqué. En 2009, c'est moi qui l'avais battu et je n'avais rien changé en 2010. J'avais pris un coup au moral, pendant le Tour des Flandres, quand il m'avait distancé dans le Mur de Grammont mais deux, trois kilomètres plus loin, j'avais encaissé le coup et j'ai roulé pour conserver ma deuxième place. J'oublie rapidement mes défaites". Les accusations de dopage mécanique qui ont visé le Suisse (lire: Cancellara... avec un moteur ?) ? Tom Boonen les balaie d'un revers de main - "C'est le cyclisme, on raconte toujours des histoires. Cancellara était le plus fort. C'est tout !" - et préfère plutôt se concentrer sur ses objectifs, dont le Tour de France, auquel il compte bien prendre une part active cette saison: "Je veux le faire encore deux ou trois fois et si je gagne une étape cette année ce sera très bien". Il reconnaît toutefois que la concurrence risque d'y être rude: "Je ne suis plus vraiment un sprinteur, il y a des jeunes comme Cavendish qui ont beaucoup changé la donne". Champion du monde à Madrid en 2005, le Belge rêve par ailleurs de revêtir à nouveau le maillot arc-en-ciel. "Je suis très motivé pour le championnat du monde fin septembre à Copenhague". D'ici-là, Tom Boonen aura peut-être déjà ajouté quelques lignes supplémentaires à un palmarès déjà bien fourni.