Bonne opération pour Dijon

  • A
  • A
Bonne opération pour Dijon
Partagez sur :

Cinquième avant cette 33e levée de Ligue 2, Dijon a profité vendredi du match nul et vierge entre Ajaccio et Sedan (0-0) pour s'emparer de la deuxième place après sa victoire à Reims (2-1). Lundi, le leader Evian recevra Le Mans pour un choc au sommet alors que la rencontre Tours-Grenoble (2-2) a fait l'objet de paris en ligne anormaux.

Cinquième avant cette 33e levée de Ligue 2, Dijon a profité vendredi du match nul et vierge entre Ajaccio et Sedan (0-0) pour s'emparer de la deuxième place après sa victoire à Reims (2-1). Lundi, le leader Evian recevra Le Mans pour un choc au sommet alors que la rencontre Tours-Grenoble (2-2) a fait l'objet de paris en ligne anormaux. Et la montagne accoucha d'une souris... L'affiche du soir entre Ajaccio, dauphin d'Evian en tête du classement, et Sedan, solide quatrième, n'a pas tenu ses promesses puisqu'aucune des deux équipes n'est parvenue à faire trembler les filets au Stade François-Coty. Dans un premier acte fermé, les Sangliers ont légèrement dominé les débats sans pour autant trouver la faille alors qu'au retour des vestiaires, les insulaires ont poussé, eux aussi sans réussite, à l'image d'un coup franc de Kinkela qui rase la barre transversale passée l'heure de jeu. Un match nul et vierge qui fait le bonheur de Dijon, grand gagnant de la soirée. Cinquièmes avant cette 33e levée, les hommes de Patrice Carteron réalisent un bond au classement où ils pointent désormais au deuxième rang, grâce à une meilleure différence de buts qu'Ajaccio. Pour réaliser pareille avancée hiérarchique, le DFCO est venu à bout de Reims (2-1), mettant ainsi fin à la série d'invincibilité champenoise initiée le 18 mars grâce à une première réalisation signée Sankharé, le joueur prêté par le PSG profitant d'un ballon mal repoussé par Agassa pour inscrire son 5e but de la saison (44e), imité en deuxième période par Berenguer (71e) alors que Toudic avait égalisé de la tête (57e). Tours-Grenoble objet de paris truqués ? Le club bourguignon peut donc toujours espérer connaître sa première montée dans l'élite à désormais cinq journées du terme de la saison. Un honneur auquel n'aura pas droit le FC Nantes, club historique du football français qui a profité de son succès contre Angers (2-0) et de la réalisation de Djordjevic (7e) et du but contre son camp de Couturier (90e) pour prendre ses distances avec la zone rouge. Voilà les Canaris 15e et détenteurs de 41 points, soit cinq de plus que Nîmes, premier relégable. Une zone de relégation à laquelle appartient Grenoble, toujours lanterne rouge après son match nul à Tours (2-2). Un score de parité qui devrait contribuer à dégonfler la polémique alors que des soupçons de paris truqués pèsent sur cette rencontre. La Ligue de football professionnel (LFP) a ainsi indiqué via un communiqué publié sur son site Internet avoir "été informée que des encours de paris anormaux avaient été pris sur le match Tours FC-Grenoble Foot 38. Ceux des opérateurs de paris en ligne qui ont constaté un nombre anormal d'opérations autour du match l'ont retiré de la liste des paris possibles", a fait savoir la LFP alors que RMC faisait état d'une proportion inhabituelle de paris provenant de Corse, où Grenoble a été joué vainqueur. Après avoir mené 2-0, profitant d'une erreur défensive pour ouvrir le score avant de doubler la mise sur penalty, le GF38 a finalement été accroché... Affaire à suivre.