Bon départ pour Gasquet

  • A
  • A
Bon départ pour Gasquet
@ Reuters
Partagez sur :

US OPEN - Le Français a battu l'Allemand Simon Greul lors du 1er tour.

US OPEN - Le Français a battu l'Allemand Simon Greul lors du 1er tour. Enfin un retour gagnant pour Richard Gasquet à l'US Open. Voilà trois ans que l'ex-n°1 français attendait de retrouver le chemin de la victoire sur les courts de Flushing Meadows. Il fallait remonter très exactement à l'édition 2007 pour trouver trace d'un succès du Biterrois à New York. Une victoire sans lendemain face à l'Argentin Roitman pour un Gasquet, qui restait pourtant sur deux huitièmes de finale, mais devait dans la foulée renoncer sur un forfait. Bref, pas de quoi garder des souvenirs impérissables de cette dernière levée du Grand Chelem, qui l'an passé avait coïncidé avec le retour à la compétition du Français. Un Gasquet encore sous le coup de sa suspension pour dopage et forcément déboussolé par des mois passés à tenter de prouver sa bonne foi, qui ne pouvait évidemment pas faire le poids face à... Rafael Nadal, vainqueur (6-2, 6-2, 6-3). Monfils dans la douleur Un an plus tard, même s'il n'y a pas de quoi sauter au plafond, le 38e joueur mondial a retrouvé le sourire à Flushing. Débarqué dans la « Grosse Pomme » au terme d'une tournée d'été nord-américaine sur dur à peine convaincante, rehaussée d'un huitième de finale à Cincinnati en guise de meilleur résultat et Gasquet a su se montrer à la hauteur. Opposé au modeste Allemand Simon Greul, 83e joueur mondiale, le Tricolore s'impose en trois sets solides (6-3, 6-4, 6-2) et 1h51 minutes de jeu. Un break dans chaque manche et une seule alerte dans la deuxième avec le seul engagement lâché à un Greul, dont la révolte ne durera pas. Le patron du match, fort d'une première balle efficace (10 aces), ne fait aucun doute et Gasquet peut prendre rendez-vous. Au prochain tour, c'est un certain Nikolay Davydenko, tête de série n°6 pas très convaincante ces derniers temps, mais vainqueur plutôt autoritaire lui aussi de l'Américain Michael Russel (6-4, 6-1, 6-3), qui attend le protégé d'Eric Deblicker. Les deux hommes se sont affrontés à deux reprises, à chaque fois sur terre battue en 2005, pour une victoire partout. Moins de réussite en revanche pour Marc Gicquel qui, après un beau parcours en qualifications – il avait sauvé une balle de match lors du dernier tour -, a cédé dès son entrée en lice dans le grand tableau. Face au géant néerlandais Thiemo de Bakker (1,93), le Breton, mitraillé par 14 aces, n'a jamais trouvé la solution et s'incline en trois sets (6-4, 7-5, 6-2). De son côté, Gaël Monfils a franchi avec difficulté ce premier tour en battant le qualifié américain Kendrick (3-6, 6-3, 6-4, 6-7, 6-4) après avoir été breaké dans le dernier set. Le Français, seule tête de série tricolore engagée dans le tableau masculin du Majeur new yorkais, affrontera au prochain tour Igor Andreev, qui a sorti l'Argentin Zeballos.