Bon démarrage pour les Bleus

  • A
  • A
Bon démarrage pour les Bleus
@ Reuters
Partagez sur :

VOLLEY - La France a vaincu la République tchèque pour son premier match au Mondial 2010 (3-2).

VOLLEY - La France a vaincu la République tchèque pour son premier match au Mondial 2010 (3-2). Ils auraient pu se rendre la tâche bien plus aisée. Mais au lieu de conclure l'affaire en quatre sets, les Français, vice-champions d'Europe en titre, auront dû passer par un tie-break des plus crispants ce dimanche à Turin face à la République tchèque. Un adversaire, loin du foudre de guerre, mais toujours délicat à manier en raison de sa puissance physique. Pour leur entrée dans ce Mondial, les joueurs de Philippe Blain auront alterné le chaud et le froid tout au long du match face à un adversaire inconstant mais qui a le don d'endormir la vigilance de ses adversaires. La faute à de nombreuses maladresses en défense renforcées par l'omniprésence de l'intraitable Jan Stokr. Le géant tchèque, auteur de 26 points, se sera transformé en véritable casse-tête pour une défense parfois bien absente au contre... Après une entame confortable face à des Tchèques bien maladroits au service (25-19), les Bleus vivent un début de second set plus difficile. Constamment menés de trois points par une équipe de Jan Svoboda retrouvée, les hommes de Philippe Blain perdent logiquement l'avantage (22-25). Le Tourangeau Konecky a beau ne pas être dans le sept majeur, Platenik et Vezely se montrent de solides soutiens au leader Stokr, nouvelle recrue du club italien de Trente. Le troisième set semble pourtant accréditer la thèse de l'accident pour des Bleus, de nouveau dominateurs. Rouzier retrouve son jeu d'attaque, tandis qu'Antiga recadre le tout pour permettre aux Bleus de reprendre l'avantage (25-21). Rouzier offre la balle de match C'était sans compter sur une énorme maladresse au moment de conclure un match à leur portée. Dans un quatrième set crispant, les Bleus manquent en effet une balle de match à 24-23 avant de perdre les trois points suivants pour concéder la manche ! Rageant alors que ce Mondial nouvelle formule où les mini-groupes se succèdent ne pardonnent que trop peu d'erreurs. Philippe Blain s'appuie alors encore un peu plus sur un Rouzier des grands soirs, finalement auteurs de 28 points ! Tout en offrant sa première sortie à Earvin Ngapeth. Le jeune Tourangeau, 19 ans à peine, fait alors le travail pour offrir, sur une belle attaque suivie d'un bloc, deux points cruciaux aux Bleus. Antonin Rouzier, intenable, se charge d'offrir la balle de match, cette fois bien gérée par Pierre Pujol. Les Bleus auront souffert sans réellement trembler. Le piège tchèque passé, il faut désormais se tourner vers la Bulgarie dès dimanche. Pour s'entrouvrir la porte du second tour.