Bolt, retour aux sources ?

  • A
  • A
Bolt, retour aux sources ?
Partagez sur :

Usain Bolt va-t-il enfin passer la vitesse supérieure ? Après une rentrée décevante sur le 100 mètres, le Jamaïquain sera jeudi la tête d'affiche du meeting d'Oslo, où il s'alignera sur 200 m, sa distance naturelle. A suivre également la rentrée de Mahiedine Mekhissi-Benabbad sur 3 000 m steeple.

Usain Bolt va-t-il enfin passer la vitesse supérieure ? Après une rentrée décevante sur le 100 mètres, le Jamaïquain sera jeudi la tête d'affiche du meeting d'Oslo, où il s'alignera sur 200 m, sa distance naturelle. A suivre également la rentrée de Mahiedine Mekhissi-Benabbad sur 3 000 m steeple. Contrairement à ses petits camarades du 100 mètres, Tyson Gay, Steve Mullings ou encore Nesta Carter, Usain Bolt n'a pas choisi de s'aligner au meeting de New York, samedi, là où il avait battu pour la première fois le record du monde de la distance (9"72), le 31 mai 2008. "La foudre" a préféré s'abattre sur Oslo, jeudi soir, théâtre également d'étape de la Diamond League. Contrarié par ses dernières sorties sur le 100 (deux fois 9"91), Bolt va revenir à son premier amour : le 200 mètres. C'est en Norvège que le Jamaïcain va enregistrer sa rentrée cette année sur le demi-tour de piste, avec pour objectif de se rassurer (si, si), et préparer la défense de son titre mondial, à Daegu, à la fin de l'été. En espérant une petite perf'... "J'ai entendu que la piste était rapide, mais je ne la connais pas, je n'ai jamais couru ici. Je vais donner 100%. Le 200, c'est ma course. Je suis concentré sur les Mondiaux. Peu importe si je perds toutes mes courses avant la compétition", a déclaré Bolt sur le site de la Diamond League. A Oslo, on a tout de même du mal à voir qui pourrait le battre. Parmi les concurrents du roi Usain, seul le Norvégien Jaysuma Saidy Ndure est parvenu à briser la barre des 20 secondes. C'était en 2007, avec un très honorable 19"86. Cette année, Saidy Ndura s'est contenté d'un 20"26, à Eugene. Pas du niveau de Bolt, a priori. En marge de la course, le Jamaïquain a pu tester sa popularité, toujours intacte. Pour effectuer ses 200 premiers mètres norvégiens, sur le tarmac de l'aéroport, le recordman de la distance (19"19), assailli par la foule, a frôlé les 19... minutes. Il devrait aller plus vite jeudi soir. Mekhissi s'attaque aux Kenyans Quelques minutes avant le 200, le 3 000 mètres steeple devrait également être l'un des temps forts de la soirée norvégienne, avec le Français Mahiedine Mekhissi-Benabbad. Pour sa rentrée sur la distance, le vice-champion olympique croisera le fer avec les habituels Kenyans (Koech, Kipruto...), y compris le prometteur Hillary Kipsang Yego, 19 ans, et 8'07"71 cette année. Mekhissi, de son côté, est en forme. A Rabat, dimanche, il a amélioré de plus d'une seconde son record sur le 1 500 mètres (3'33"86).