Bolt est prévenu

  • A
  • A
Bolt est prévenu
Partagez sur :

Usain Bolt n'a qu'à bien se tenir. Steve Mullings a amélioré sa meilleure performance mondiale de l'année d'un dixième, samedi à Eugene, en 9"80. Et Tyson Gay a fait encore mieux à Clermont (Floride), avec un temps de 9"79. En deux courses cette saison, Bolt est lui resté bloqué à 9"91... David Oliver a également amélioré la MPM 2011 sur 110 m haies, tout comme Carmelita Jeter sur 100 m dames.

Usain Bolt n'a qu'à bien se tenir. Steve Mullings a amélioré sa meilleure performance mondiale de l'année d'un dixième, samedi à Eugene, en 9"80. Et Tyson Gay a fait encore mieux à Clermont (Floride), avec un temps de 9"79. En deux courses cette saison, Bolt est lui resté bloqué à 9"91... David Oliver a également amélioré la MPM 2011 sur 110 m haies, tout comme Carmelita Jeter sur 100 m dames. Il y a des soirées comme ça, où le tartan se met à trembler. A moins de trois mois des Mondiaux de Daegu, Usain Bolt a sacrément senti le vent de la concurrence. A distance, certes, mais il ne pourra pas nier l'évidence. Avec ses deux petits 9"91 successifs à Rome puis à Ostrava, le monstre du sprint mondial suscitait déjà quelques questions. Depuis samedi, ce chrono fait clairement pâle figure, et pour cause: quasi simultanément, Steve Mullings a amélioré sa meilleure performance mondiale de l'année d'un dixième, rien que ça, en achevant son 100 m en 9"80 à Eugene (lors de la quatrième étape de la Diamond League). Mais ce n'était pas tout... A l'autre bout des Etats-Unis, dans la bourgade de Clermont, en Floride, Tyson Gay a fait 9"79. Comme ça, presque sans prévenir, en séries d'un meeting à peine officiel. "Je voulais me dépasser loin des spotlights, a déclaré l'Américain sur son compte Twitter. J'étais comme à l'entraînement." Ça doit donner de sacrés entraînements, avec... Steve Mullings en partenaire, notamment. Le compatriote de Bolt a profité de sa performance à Eugene pour devenir le septième performeur de l'histoire. Jeter: "Je voulais me concentrer sur la course de Carmelita" "La Foudre" Bolt sait donc ce qu'il lui reste à faire, en tout cas les standards vers lesquels il devra vite se porter pour rappeler sa présence. A moins qu'il n'attende tout bonnement Daegu pour le faire, ce qui ne serait pas improbable, connaissant le personnage... Sinon, pour rester dans le présent, les spectateurs en ont eu pour leur argent à Eugene. En plus du sprint de Mullings, qui conservait donc sa MPM 2011 pour quelque temps seulement, huit autres meilleures marques de l'année y ont en effet été améliorées. Sur 100 m, mais cette fois chez les dames, l'Américaine Carmelita Jeter a réalisé le septième chrono de l'histoire, rien que ça, en 10"70. "Je voulais juste faire une bonne course, a-t-elle simplement confié sur le site de la Diamond League. Sur mes dernières courses, je regardais trop les autres. Mais cette fois, je voulais me concentrer sur la course de Carmelita." Du Alain Delon dans le texte, avec le fameux emploi de la troisième personne, que David Oliver n'a pas repris dans les mêmes termes. Sa performance sur 110 m haies est un peu moins historique, mais l'Américain a tout de même récupéré la meilleure performance mondiale de l'année, lui aussi, en 12"94. "C'est bien. J'avais déjà couru sous les 13" en mai l'an dernier, donc ce n'est pas grand-chose. Je suis juste content de cette bonne performance." D'autres le sont probablement tout autant. Chez les messieurs, deux autres MPM ont été améliorées, par Abubaker Kaki sur 800 m (1'43"68) et Haron Keitany sur le mile (3'49"09). Du côté des dames, Kenia Sinclair sur 800 m (1'58"29), Lashinda Demus sur 400 m haies (53"31), Olga Saladukha au triple saut (14,98 m) et Nadezya Ostapchuk au poids (20,59 m) ont elles aussi amélioré la meilleure marque 2011. Mais il était bien difficile d'attirer la lumière des projecteurs samedi. Elle était pour les sprinteurs. Et une sprinteuse.