Bolt en toute maîtrise

  • A
  • A
Bolt en toute maîtrise
@ Reuters
Partagez sur :

ATHLETISME - Usain Bolt s'est imposé sur 100 m au Stade de France en 9''84. Lemaitre est 5e.

ATHLETISME - Usain Bolt s'est imposé sur 100 m au Stade de France en 9''84. Lemaitre est 5e. Attendu, le 100m réunissant Usain Bolt, Asafa Powell et Christophe Lemaitre n'aura finalement pas vraiment été le clou du spectacle lors du Meeting Areva disputé vendredi au Stade de France. Si le Jamaïcain n'a pas déçu en l'emportant au bout de la ligne droite, son temps, lui, restera anecdotique puisque l'homme le plus rapide du monde a signé un modeste 9''84, devançant deux compatriotes, Asafa Powell (9"91) et Yohan Blake (9"95). Une semaine après son record de France (9''98), Christophe Lemaitre n'a pu que voir de dos la tenue spéciale Paris arborée par Bolt, le Français se contentant de la 5e place en 10''09. "J'avais un peu de mal. Je voulais tenir le plus longtemps possible, mais c'était dur", reconnaissait après coup le sprinteur d'Aix-les-Bains sur Canal+. "Ça a été dur, je m'attendais à faire un bon temps, je n'ai pas réussir à faire ce que je voulais. Tant pis, ça fait partie du jeu. J'étais là pour apprendre, j'avais tout à gagner. Ça prouve qu'il me manque encore un peu d'expérience au niveau international. C'est ce genre de courses qu'il me faut pour progresser." De son côté, Bolt n'était pas mécontent d'avoir fait connaître un baptême du feu du très haut niveau au Français. "Il est rentré dans l'église et on l'a baptisé aujourd'hui avec Asafa", confiait le héros des JO de Pékin. Écoutez Christophe Lemaitre au micro de Corinne Boulloud : Si le 100m n'a donc pas atteint des sommets de spectacle, les spectateurs présents à Saint-Denis n'auront pas fait le déplacement pour rien puisque quatre meilleures performances mondiales de la saison se sont offertes à eux. La plus impressionnante est sans doute celle réalisée par David Oliver qui a signé le troisième temps de l'histoire en bouclant le 110m haies comme un éclair, en 12''89, à seulement deux centièmes du record du monde de Liu Xiang (12''87). La montagne de muscle américaine a donc frappé un grand coup, à l'instar de son compatriote Jeremy Wariner. La star du 400m a elle aussi signé une MPM en réalisant le tour de piste en 44''49, Lesly Djhone terminant 5e en 45''58. Le sans-faute de Lavillenie Les représentants de la bannière étoilée n'ont pas été les seuls à signer les meilleures marques de cette année 2010. Le champion olympique kenyan Brimin Kiprop Kipruto a amélioré son chrono sur 3000m steeple de près d'une seconde, faisant passer son temps référence de 8'01''62 à 8'00''90, avant que la Russe Anna Alminova n'explose la MPM sur 1500m, bouclant la course en 3'57''65. Une course au terme de laquelle Hind Dehiba a pu afficher son plus beau sourire, la Française signant un nouveau record national en 3'59''76. "Physiquement, j'étais prête mais pas mentalement. J'ai changé ma tactique, j'ai couru comme quand j'étais petite, c'est-à-dire devant. Par le passé, j'ai essayé de courir derrière et de remonter petit à petit mais ça n'a jamais marché. Là, j'ai tenté le tout pour le tout et ça a bien marché", notait la native du Maroc. Un autre représentant hexagonal pour qui ça marche fort est Renaud Lavillenie. Le perchiste français a confirmé son statut de numéro 1 mondial de la discipline en s'offrant un neuvième succès en autant de concours cette année. Le protégé de Damien Innocencio a une nouvelle fois remporté son duel à distance avec Steven Hooker (trois échecs à 5,40m !) en passant une barre à 5,91m sur son deuxième essai. Le médaillé de bronze aux Mondiaux de Berlin se sera ensuite cassé les dents dans sa folle quête d'une barre à 6,07m. L'essentiel est ailleurs pour un athlète qui abordera les championnats d'Europe de Barcelone le moral gonflé à bloc.