BMW a le ticket gagnant

  • A
  • A
BMW a le ticket gagnant
Partagez sur :

Voilà deux ans que le tandem BMW-Michelin fait des étincelles sur le championnat de France Superbike. Dimanche à Albi, devant son public, Sébastien Gimbert a reconquis une couronne qu'il avait abandonnée à son coéquipier Erwan Nigon l'an dernier. Celui-ci termine tout de même deuxième du championnat, offrant au team BMW Motorrad un deuxième doublé consécutif dans la discipline.

Voilà deux ans que le tandem BMW-Michelin fait des étincelles sur le championnat de France Superbike. Dimanche à Albi, devant son public, Sébastien Gimbert a reconquis une couronne qu'il avait abandonnée à son coéquipier Erwan Nigon l'an dernier. Celui-ci termine tout de même deuxième du championnat, offrant au team BMW Motorrad un deuxième doublé consécutif dans la discipline. Le doublé était quasiment acquis avant même ces finales d'Albi. BMW était assuré de rafler le titre de champion de France, et seul le pilote Kawasaki Julien Da Costa pouvait encore empêcher les Sébastien Gimbert et Erwan Nigon de tourner en rond. Peine perdue, si Da Costa n'a pas démérité, terminant cinquième puis deuxième ce week-end, Gimbert et Nigon ont pour la deuxième année consécutive réalisé le doublé, inversant néanmoins leurs positions. Déchu de son titre par son coéquipier en 2010, Sébastien Gimbert a réinscrit son nom au palmarès du Superbike France, s'offrant un triomphe à domicile, lui le licencié du Moto Club Albigeois. Avec 29 points d'avance sur Erwan Nigon à l'amorce du rendez-vous ultime de la saison, l'intéressé pouvait voir venir il est vrai. Le point de la Superpole laissé à un Nigon alors insaisissable et auteur d'un nouveau record du tour en 1'17"963, Gimbert a d'abord géré sa première course dominicale, deuxième derrière le champion sortant. Le second acte en revanche ne lui a pas échappé. Bien décidé à reconquérir sa couronne avec panache, Sébastien Gimbert n'a pas eu à lutter, si ce n'est contre Julien Da Costa. Dès le troisième tour, Erwan Nigon, trahi par sa BMW, a dû se résigner à rentrer aux stands, abandonnant dès lors son titre. A 33 ans, Sébastien Gimbert coiffe sa deuxième couronne de champion de France Superbike, et ne semble pas rassasié. "Nous sommes actuellement en discussion avec BMW concernant mon avenir. Dans l'immédiat j'aimerais rester chez eux, recommencer le championnat de France et le championnat du monde en endurance. Je prends énormément de plaisir sur cette moto et même si j'ai déjà des propositions venues d'ailleurs mon souhait serait de poursuivre ici tout en espérant que le programme que me proposera BMW sera intéressant", dixit l'Auvergnat de naissance sur le site officiel du FSBK. Avec l'évolution attendue des Honda et Yamaha la saison prochaine, en plus de la concurrence tenace de Kawasaki, le challenge est tout trouvé pour Gimbert, Nigon et BMW.