Bleus : une victoire sans histoire

  • A
  • A
Bleus : une victoire sans histoire
@ MAXPPP
Partagez sur :

EURO 2012 - Les Bleus ont dominé l'Albanie (3-0) et joueront leur qualification contre la Bosnie.

La victoire, pas la qualif. Les Bleus ont assuré l'essentiel, vendredi soir, en dominant une faible équipe d'Albanie (3-0). Ils restent un point devant la Bosnie, qui, quelques minutes auparavant, a écrasé le Luxembourg (5-0). Mardi, au Stade de France, face aux Bosniens, les Bleus pourront se contenter d'un match nul pour décrocher leur billet pour l'Euro 2012. Une défaite et ce serait les barrages.

Loïc Rémy, face à l'Albanie (930x620)

© REUTERS

Rémy, monsieur plus. Titularisé en pointe au côté de Bafétimbi Gomis mais surtout percutant sur le flanc droit, Loïc Rémy a livré une prestation très haut de gamme. Pourtant guère épargné par les défenseurs albanais, le Marseillais a été passeur décisif sur le premier but, inscrit par Florent Malouda sur un tir contré (10e), et buteur sur le second, après un remarquable travail préalable de Samir Nasri (38e).

Toujours et encore des blessés. Après Karim Benzema (adducteurs), Franck Ribéry (mollet), Kévin Gameiro (genou) et Eric Abidal (cuisse), Laurent Blanc a perdu deux joueurs supplémentaires, vendredi. Patrice Evra a ressenti des douleurs à une cuisse en première période et a dû être remplacé à la pause par Anthony Réveillère alors que Yohan Cabaye, blessé à une cheville, a dû céder sa place à Marvin Martin. Par ailleurs, Adil Rami, qui a joué tous le match, a fini avec une douleur à une cuisse. Aïe !

Le Stade de France réclame Cissé. Toujours aussi imprévisible, le public du Stade de France... Après avoir l'avoir sifflé par le passé, il a cette fois réclamé Djibril Cissé. Entré en jeu à dix minutes de la fin en remplacement d'un "Bafé" Gomis assez décevant, l'attaquant de la Lazio Rome a eu le temps d'adresser un tir dangereux, mais contré, et un autre dans les nuages. 

Les Albanais ont mis le pied. L'Albanie n'avait plus grand chose à espérer. Pourtant, Lorik Cana et ses coéquipiers ont mis de l'intensité dans cette rencontre, qui s'est achevée avec un total de sept cartons jaunes. Le capitaine albanais a été le premier averti. Trois autres l'ont été par la suite. Et certains auraient pu l'être aussi...

Samir Nasri face à l'Albanie (930x620)

© REUTERS

Nasri sourit à nouveau. Il a été décisif sur le deuxième but où il a allié justesse technique, résistance physique et vitesse d'exécution. "J'avais à coeur de bien faire. Sur les deux derniers matches, ce n'était pas le Samir qu'on connaît, qui joue en club", a réagi à chaud au micro de TF1 le joueur de Manchester City, qui s'est montré très à l'aise dans les intervalles.

Réveillère fait une Pastore. Dimanche dernier, il était aux premières loges pour assister au chef-d’œuvre de Javier Pastore face à Lyon lors du sommet du championnat. A croire que la latéral lyonnais a bien retenu la leçon du maître à jouer parisien puisqu'il a réussi, lui aussi, avec un talent certain, à glisser le ballon entre le gardien et le poteau pour inscrire le troisième but des Bleus (66e).

Wayne Rooney, exclu face au Monténégro (930x620)

© REUTERS

Et ailleurs...  L'Angleterre a décroché sa qualification en obtenant le match nul sur la pelouse du Monténégro (2-2). Mais Wayne Rooney a été exclu (photo) et sera suspendu pour débuter l'Euro... La Suède disputera les barrages...  Le Portugal, vainqueur de l'Islande (5-3), disputera une finale au Danemark... La Belgique s'est replacée dans la course aux barrages en dominant le Kazakhstan (4-1) grâce notamment au premier but avec les Diables du Lillois Eden Hazard... Il y aura une finale Irlande-Arménie pour les barrages... La Serbie devra gagner en Slovénie pour s'y assurer une place. Sinon, c'est l'Estonie qui ira...  En battant son rival direct, la Croatie (2-0), la Grèce a fait un grand pas vers la qualification... L'Espagne a remporté une septième victoire en sept matches, en République tchèque (2-0).