Bleus: les échos de Tignes

  • A
  • A
Bleus: les échos de Tignes
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - En route pour les dernières nouvelles des Bleus, en stage à Tignes.

EQUIPE DE FRANCE - En route pour les dernières nouvelles des Bleus, en stage à Tignes.Cette fois, ça y est ! Pour la première fois depuis mardi et leur arrivée dans la station savoyarde, les Bleus ont pu effectuer un entraînement collectif jeudi après-midi, devant des supporters ou curieux venus en nombre. Victorieux la veille de la Coupe du Roi, Sébastien Squillaci, arrivé quelques minutes auparavant, n'a pas traîné puisqu'il a rapidement rejoint ses partenaires sur la pelouse, des coéquipiers parmi lesquels ne figurait pas Lassana Diarra. Car le Madrilène n'a pas bien vécu sa nuit en altitude et, victime de maux de ventre, est finalement redescendu dans la matinée. "Encore un peu fatigué", selon l'attaché de presse des Bleus, "Lass" n'a donc pas participé à la séance, conversant avec Raymond Domenech sur le terrain Eric Cantona pendant une bonne quarantaine de minutes.Un entraînement collectif qu'à dû apprécier William Gallas. Présent depuis lundi à Tignes et condamné à travailler en solitaire en raison d'un mollet gauche douloureux, le défenseur des Gunners n'a pas semblé le moins du monde perturbé et a donc participé normalement à la séance, associé notamment à Jérémy Toulalan lors d'un petit jeu à base de redoublement de passes. Auparavant, Thierry Henry et ses coéquipiers avaient enchaîné les tours de terrain, le tout dans une bonne humeur manifeste, pour le plus grand plaisir des photographes amateurs présents au bord du terrain. Et alors que Marc Planus et Franck Ribéry quittaient la séance prématurément, ce premier entraînement se concluait sur un tennis-ballon où les trios Cissé-Gignac-Réveillère et Anelka-Gourcuff-Henry réussissaient à tirer leur épingle du jeu. Avant de regagner leur hôtel, situé à quelques dizaines de mètres, les Tricolores et leur sélectionneur consacraient de longues minutes à des fans (voir ci-dessous) pas mécontents d'avoir fait le déplacement...Les Bleus, vos supporters sont làPeu nombreux à attendre les joueurs de l'équipe de France lors de leur sortie en VTT, les supporters tricolores étaient déjà plus présents lors du départ en télésiège des Bleus pour leur nuit en altitude, récoltant des premiers autographes de leurs protégés alors que Raymond Domenech optait lui pour un style incognito, dissimulé sous sa capuche. Mais ils attendaient surtout de voir Franck Ribéry et les siens à l'entraînement, un voeu finalement exaucé jeudi. Massés autour du terrain Eric Cantona, près de 200 fans ont ainsi scruté les faits et gestes des joueurs français, en scandant les noms des Henry, Cissé, Ribéry et autres Squillaci lorsqu'ils passaient à leur hauteur. En quittant, avec Marc Planus, le terrain avant l'heure, le Boulonnais a lui déclenché un petit mouvement de foule, chacun voulant son autographe ou sa photo avec la star du Bayern. Une scène qui s'est reproduite quelques minutes plus tard lors de la sortie des autres joueurs, qui ont consenti, pour la plupart de bonne grâce, à s'arrêter quelques instants, Raymond Domenech étant lui le plus assidu dans l'exercice.Henry roi du biathlonLes Bleus sont redescendus jeudi dans la station savoyarde après avoir passé une nuit à plus de 3 000 mètres d'altitude, comme en 2006. "Ils ont un peu souffert mais c'est normal, a commenté Lionel David, guide de haute montagne à Tignes, qui les accompagnait pour l'occasion. On s'attendait à ce qu'ils souffrent plus mais ils ont montré qu'ils étaient de vrais athlètes de haut niveau." Car les joueurs tricolores ont eu l'occasion de s'affronter lors d'un biathlon, avec des raquettes en guise de skis de fond, et c'est l'équipe de Thierry Henry qui s'est montrée la plus performante. "Tous se sont donnés à fond et ça s'est joué à très peu, a poursuivi le guide avant de donner son ressenti sur l'atmosphère au sein du groupe. Il y a une très bonne ambiance avec de bonnes rigolades, donc très sympa !" En espérant que ça dure...