Blatter, l'été au Qatar...

  • A
  • A
Blatter, l'été au Qatar...
Partagez sur :

Alors que l'idée de programmer la Coupe du Monde 2022 en hiver commençait à faire son chemin, Sepp Blatter a mis fin au débat. Le président de la Fifa, qui s'était montré plutôt favorable au projet, a fermement affirmé ce lundi pour BBC que tout était fixé pour disputer le tournoi en été au Qatar, et seulement au Qatar.

Alors que l'idée de programmer la Coupe du Monde 2022 en hiver commençait à faire son chemin, Sepp Blatter a mis fin au débat. Le président de la Fifa, qui s'était montré plutôt favorable au projet, a fermement affirmé ce lundi pour BBC que tout était fixé pour disputer le tournoi en été au Qatar, et seulement au Qatar. "Je m'attends à ce que le Mondial se déroule en hiver parce que quand vous jouez au football, vous devez protéger les principaux acteurs, les joueurs". Les propos de Sepp Blatter, tenus le 7 janvier dernier à Doha, avaient ouvert le débat concernant la période à laquelle devait se disputer la Coupe du Monde 2022 attribuée au Qatar. Le tournoi aurait-il lieu en hiver, époque à laquelle les températures sont plus clémentes qu'en été dans le pays du Golfe ? Le président de la Fifa, d'abord ouvert à la discussion, semble avoir changé d'avis et a ainsi mis fin aux interrogations. "Tout est maintenant fixé pour l'été, avec l'ensemble des 64 rencontres se déroulant sur le territoire du Qatar", a-t-il ainsi déclaré ce lundi dans un entretien accordé à BBC. La chaleur écrasante qui règne dans le Golfe persique en été, avec des températures parfois supérieures à 40°C, n'incitera donc pas les dirigeants de la Fifa à modifier leurs plans initiaux. Lors de l'attribution du Mondial 2022 au Qatar, en décembre dernier, Michel Platini s'était le premier exprimé pour une compétition organisée en janvier. Le président de de l'UEFA avait émis également le souhait de voir un certain nombre de matches se dérouler dans les pays voisins de l'émirat, un voeu que Sepp Blatter a également écarté. Des stades climatisés ? Le président de l'instance internationale a même nié avoir été en faveur d'un Mondial en hiver. "Qui a d'abord dit qu'il était mieux de jouer en hiver ? C'était Franz Beckenbauer, puis Michel Platini et le syndicat mondial des joueurs professionnels (FIFFPro). Je n'ai pas d'avis sur la question, j'ai seulement dit que l'hiver n'était pas seulement janvier ou février", a-t-il affirmé. Il a ajouté que "disputer le tournoi en janvier ou février nous mettrait en conflit avec le CIO (qui organise les Jeux Olympiques d'hiver à la même période) dont je suis membre". Alors que la commission d'inspection de la Fifa avait estimé, lors de sa visite dans l'émirat, que les conditions atmosphériques en été présentaient un réel danger pour les joueurs et les spectateurs, Sepp Blatter ne semble plus s'en inquiéter. Il laisse désormais le Qatar se charger de l'organisation et estimer s'il est nécessaire ou non de modifier des choses pour la tenue du tournoi. "Dans les documents de candidature, il était clairement spécifié que le comité exécutif (de la Fifa) se réservait le droit de modifier le processus de candidature. Mais ici, dans ce cas, cela doit venir du Qatar. Pour l'instant, il n'a pris n'a pris aucune initiative en ce sens". A noter tout de même que le pays le plus riche du Golfe persique aurait prévu de faire disputer les rencontres dans des stades climatisés, dont certains seraient ensuite démontés pour équiper des pays en voie de développement.