Blanc: "Une victoire de plus"

  • A
  • A
Blanc: "Une victoire de plus"
Partagez sur :

Et de seize ! En battant les Etats-Unis vendredi au Stade de France (1-0), les Bleus ont poursuivi leur série d'invincibilité, alors qu'ils évoluaient avec de nouveaux joueurs et ont débuté dans un nouveau système en 4-4-2. Une satisfaction pour le sélectionneur, Laurent Blanc, qui a cependant confirmé après la rencontre que sa préférence allait clairement au 4-3-3. C'est d'ailleurs dans ce dispositif que les Bleus ont marqué en seconde période...

Et de seize ! En battant les Etats-Unis vendredi au Stade de France (1-0), les Bleus ont poursuivi leur série d'invincibilité, alors qu'ils évoluaient avec de nouveaux joueurs et ont débuté dans un nouveau système en 4-4-2. Une satisfaction pour le sélectionneur, Laurent Blanc, qui a cependant confirmé après la rencontre que sa préférence allait clairement au 4-3-3. C'est d'ailleurs dans ce dispositif que les Bleus ont marqué en seconde période... Vous avez offert ce soir (vendredi) leur première sélection à quatre joueurs (Mathieu, Koscielny, Gonalons, Giroud), qu'avez-vous pensé de leurs débuts ? Si on veut faire une analyse individuelle, ils se sont bien comportés, ils ont amené ce qu'on attendait d'eux, notamment Jérémy Mathieu sur le côté gauche, qui a apporté une animation intéressante, on aurait d'ailleurs pu l'utiliser d'une meilleure façon. Les performances individuelles sont toujours intéressantes, mais ce que je retiens surtout, c'est la performance collective, c'est une victoire de plus. Et ce qui m'a beaucoup plus, c'est que les joueurs ont essayé de bien jouer au foot, ils ont été très bons dans la conquête. On a joué avec un système à quatre attaquants, on aurait pu mieux maîtriser certaines situations dans le domaine offensif, les joueurs offensifs n'ont pas toujours fait les meilleurs choix. S'ils avaient fait de meilleurs choix, on aurait pu marquer davantage de buts. On vous a parfois senti agacé en première mi-temps... Non, autant j'ai été agacé certaines fois, autant là, au niveau du stress, je n'en avais guère... (Il se reprend). Agacé... Une fois qu'on avait fait la différence dans le domaine offensif, si on avait fait de meilleurs choix, on avait le potentiel de faire beaucoup mieux, notamment en première mi-temps. Votre équipe a été meilleure en deuxième mi-temps, notamment après les changements, comment l'expliquez-vous ? Les deuxièmes mi-temps peuvent être meilleures, il y a la fatigue de l'adversaire qui court derrière le ballon. Au niveau de la possession, on a été au-dessus, à un moment, certains espaces se sont créés. Quand on fait rentrer des jeunes joueurs frais, ça peut aussi le faire, on a changé de système aussi. On avait prévu certaines choses, là, il n'y a pas eu d'éléments perturbateurs, on a pu faire exactement les changements qu'on voulait faire. On avait dit aux joueurs ce qu'on voulait faire, les joueurs étaient conscients qu'on allait changer de système, qu'ils allaient rentrer, je suis content de l'apport des joueurs qui sont rentrés. Et on croit parfois que plus on met d'attaquants, plus on va se créer des occasions, ce n'est pas toujours le cas. Là, en deuxième mi-temps, on a eu beaucoup plus d'occasions franches qu'en première. "Loïc Rémy est un joueur intéressant" Gameiro a été très peu servi dans le 4-4-2 que vous avez mis en place au coup d'envoi, reverra-t-on ce schéma de jeu ? Il y a eu des situations en première mi-temps, mais les joueurs concernés ont fait les mauvais choix. Kevin Gameiro, on connaît sa qualité, c'est un joueur de rupture et d'espace. Là, les espaces ont été durs à trouver et surtout, il faut un passeur, on ne l'avait pas en première mi-temps. On aurait pu avec Karim quand il a décroché, quand vous jouez avec deux avant-centres, il faut qu'il y en ait un qui décroche pour servir l'autre en profondeur. Le système, on le reverra, mais ma préférence va pour un autre système. Mais c'est important de savoir qu'on peut changer de système. Rémy a marqué, est-il de plus en plus proche d'un statut de titulaire ? S'il continue à être performant et à marquer des buts, oui. On l'avait récupéré avec une gêne à l'adducteur qui a été perturbatrice pour sa préparation, et c'est pour ça qu'on avait prévu de ne pas le faire débuter, mais c'est un joueur intéressant, notamment quand il part sur le côté droit et repique. Lui aussi est un joueur de rupture et d'espaces. A sa faveur, quand il est entré, on avait changé de système et à ce moment, le passeur, on l'avait: sur le but, Marvin (Martin) lui fait la passe en cloche dans la profondeur. Il (Rémy) doit prendre conscience qu'il est un joueur d'espaces et que plus il va demander le ballon dans la profondeur, plus il va être dangereux pour l'adversaire. Mais surtout, il est intéressant quand il joue sur le côté. Vous disiez cette semaine que la Belgique, que vous affrontez mardi, sera sans doute plus forte que les Etats-Unis, qu'avez-vous pensé de l'équipe américaine ? Je ne m'attendais pas à une équipe physiquement aussi rude, il y avait du répondant, mais dans ce domaine-là, on a été très bons ce soir. Quelques joueurs m'ont fait bonne impression, notamment Shea, qui est un très jeune joueur. Il y a des joueurs qui ont de l'expérience aussi, Dempsey on connaissait, le gardien est aussi très bon. Mais sans manquer de respect à cette équipe américaine, je pense que l'équipe de Belgique a plus d'atouts, mais peut-être que je me trompe, on verra ça mardi.