Blanc: "Un match plaisant"

  • A
  • A
Blanc: "Un match plaisant"
Partagez sur :

Il aura fallu attendre son neuvième match en tant que sélectionneur de l'équipe de France pour que Laurent Blanc connaisse son premier match nul, mardi soir face à la Croatie au Stade de France (0-0). Un nul qui laisse quelques regrets à l'intéressé, même si la manière lui a plutôt plu.

Il aura fallu attendre son neuvième match en tant que sélectionneur de l'équipe de France pour que Laurent Blanc connaisse son premier match nul, mardi soir face à la Croatie au Stade de France (0-0). Un nul qui laisse quelques regrets à l'intéressé, même si la manière lui a plutôt plu. Vendredi après le Luxembourg, vous parliez de « match laborieux », et ce soir, quel est le qualificatif ? Moins laborieux. Il y a des choses dans le contenu qui m'ont plu. Certes, il y a eu beaucoup de déchet technique qu'on peut expliquer par l'état du terrain, mais c'était un match assez ouvert, face à une équipe qui n'avait pas la même philosophie ni la même mentalité que le Luxembourg, j'ai trouvé que c'était un match plaisant. Certes, il y a 0-0, mais on s'est créé des occasions, les Croates aussi, pour moi, ça n'a rien à voir avec le match qu'on a pu vivre vendredi soir. Votre équipe tente peu sa chance de loin, est-ce un aspect dans lequel elle doit progresser ? Effectivement, c'est un domaine où il va falloir être meilleur, mais c'est toute l'animation offensive. On a été meilleurs que vendredi, ce n'était pas très difficile, mais effectivement on eu du mal à se créer des opportunités en première mi-temps, il y a eu beaucoup de duels, on a d'ailleurs très présents, meilleurs qu'eux, mais c'est vrai que les frappes de loin peuvent être une solution, on n'a pas cet instinct de frapper de 25-30 mètres, on n'en use très peu. Mais on joue avec des joueurs qui aiment entre dans la surface, car leurs qualités premières, ce sont les dribbles. Vendredi, vous reprochiez à vous joueurs d'avoir joué trop bas, ce soir, Nasri a souvent décroché, qu'en avez-vous pensé ? Effectivement, je leur avais reproché de descendre trop bas, c'était moins le cas ce soir, à cela deux explications : la leçon a été retenue et la composition était très différente. J'avais aussi demandé à ma défense de jouer plus haut, j'avais revu le match au Luxembourg, les deux défenseurs centraux et les arrières d'aile n'avaient pas permis au bloc équipe de jouer plus haut. C'est vrai que l'animation offensive reste à améliorer, mais c'est le plus difficile à avoir quand on est entraîneur de football/. Les intentions sont là, mais s'il y a une erreur technique, tout l'enchaînement n'est pas bon. Ça demande beaucoup de qualités, les joueurs ont les qualités pour être meilleurs dans ce domaine-là. VIDEO Benzema-Mexès: le verre à moitié plein ou à moitié vide Des nouvelles de Rami, sorti sur une civière ? Ce n'est pas l'épaule, mais vertèbres cervicales, il s'est fait poser une minerve, mais plus de peur que de mal, je pense que c'est une bonne chose pour lui et son club. Karim (Benzema) aussi a senti une fatigue derrière la cuisse. Les joueurs étaient très fatigués après le match car le match a été assez rugueux, il y a eu beaucoup de contacts. "Une grande équipe se définit et commence par le bloc défensif" Ribéry est rentré sous les sifflets, aviez-vous évoqué cette probabilité avec lui ? Oui, on avait imaginé tous les scénarios, mais je trouve que ça s'est plutôt bien passé à ce niveau. Vous retenez les sifflets, mais j'ai aussi trouvé quelques encouragements intéressants pour lui et pour l'équipe. Blaise Matuidui a été titularisé pour la première fois, comment jugez-vous son match ? C'est un joueur qui a été appelé suite à la blessure de Yohan Cabaye, il est assez régulièrement appelé, je l'apprécie beaucoup de par sa mentalité, il est très attentif, très volontaire, et surtout, il ne se pose pas de question. Je pense que Blaise Matuidi a gagné sa place ce soir et durant le stage. Du reste, vous ne l'aviez pas deviné celui-là. Vous ne reverrez pas vos joueurs avant fin mai, que leur avez-vous dit en partant ? C'est vrai que c'est un peu sauvage comme fin de stage dans la mesure où tout le monde retourne dans son club, certains clubs sont venus les récupérer ce soir, je serais bien resté quelques jours de plus avec eux, je ne sais pas si la réciproque leur aurait fait plaisir. Je leur ai dit de bien se soigner, que la fin de club (sic) est importante pour eux, et je leur ai demandé qu'il reste dans leur esprit une petite étincelle qui est l'équipe de France, car on aura un match important en juin face à la Biélorussie. Vous avez installé une défense centrale à votre arrivée, en êtes-vous satisfait ? Oui, quand on est en construction et qu'on met une charnière en place avec peu d'expérience, on peut se poser des questions, et vous vous en êtes posées, il fallait leur donner du temps pour être performant, elle fonctionne de mieux en mieux, elle est efficace. Une grande équipe se définit et commence par le bloc défensif, on progresse, on peut être meilleurs, notamment dans l'utilisation du ballon, mais on est assez solides, même si c'est une remise en cause permanente. La Fédération de Bosnie est sous ultimatum de l'UEFA et pourrait être suspendue, ce qui aurait des répercussions sur votre groupe de qualification à l'Euro, suivez-vous les événements ? On va suivre ça de près, mais on ne peut rien faire. Ce sont des problèmes qui ne nous concernent pas, même si on pourrait en subir les conséquences.