Blanc, l'heure des essais

  • A
  • A
Blanc, l'heure des essais
Partagez sur :

Chahuté par l'histoire des quotas, Laurent Blanc va retrouver un cadre plus calme, jeudi au siège de la FFF, afin de livrer la liste des Bleus qui vont affronter la Biélorussie dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012, le 3 juin à Minsk, puis l'Ukraine, le 6 juin à Donetsk, et la Pologne, le 9 juin à Gdansk, pour deux rencontres amicales qui permettront au sélectionneur d'effectuer des essais avec des Lillois ou Marvin Martin ?

Chahuté par l'histoire des quotas, Laurent Blanc va retrouver un cadre plus calme, jeudi au siège de la FFF, afin de livrer la liste des Bleus qui vont affronter la Biélorussie dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012, le 3 juin à Minsk, puis l'Ukraine, le 6 juin à Donetsk, et la Pologne, le 9 juin à Gdansk, pour deux rencontres amicales qui permettront au sélectionneur d'effectuer des essais avec des Lillois ou Marvin Martin ? "On ne devient pas sélectionneur pour vivre ce genre de situation, mais pour les joueurs, le jeu et essayer d'être compétitifs." Les propos de Laurent Blanc n'ont rien de surprenant. On l'imagine aisément tourner très volontiers la page des quotas pour se replonger corps et âme dans les qualifications pour l'Euro 2012. Une mission pour l'heure en bonne voie puisque l'équipe de France figure en tête du groupe D avec 4 longueurs d'avance sur une formation de Biélorussie qui avait surpris les Tricolores de Blanc en septembre dernier au Stade de France (0-1). Ces débuts sont désormais bien loin et le sélectionneur national a, depuis, pu mettre en place un noyau dur sur lequel s'appuyer. Hugo Lloris, Adil Rami, Yann M'Vila, Alou Diarra, Florent Malouda, Karim Benzema ou encore un Philippe Mexès qui, blessé au genou, manquera à l'appel pour ces trois prochains rendez-vous. Un groupe auquel on peut ajouter Steve Mandanda, Anthony Réveillère, Bacary Sagna, Samir Nasri, Jérémy Ménez ou encore les revenants que sont Franck Ribéry et Patrice Evra. Un groupe en formation qu'un Yoann Gourcuff transparent avec Lyon tarde à vraiment accrocher. Une place en charnière Toujours est-il que le premier gros souci pour Laurent Blanc dans cette liste sera de remplacer Mexès en défense centrale. Mamadou Sakho, le défenseur parisien, tient assez logiquement la corde. Il fait partie du groupe depuis le début et sa saison avec le PSG plaide largement en sa faveur. Mais un Eric Abidal de retour de maladie et qui est de nouveau titulaire avec le Barça peut tout à fait postuler dans l'axe comme à gauche. Le Blaugrana a été époustouflant à gauche et dans l'axe cette saison. Les deux rencontres amicales peuvent lui permettre d'ouvrir à Koscielny ou encore Kaboul. A moins que la tentation d'un rappel de William Gallas ne soit plus forte. Ce n'est pas une solution d'avenir. Sur les côtés, Sagna et Réveillère ou Clichy et Evra semblent dans le coup. Il pourrait être tenté de découvrir le Lillois Debuchy par exemple. En milieu de terrain, il n'y a guère de grosse surprise à prévoir avec Diarra, M'Vila, Nasri, Malouda ou encore Ribéry partants certains. Il reste à savoir s'il ne va pas tester quelques nouveaux ou plutôt valider des retours comme ceux de Rio Mavuba, Benoît Cheyrou, Jérémy Toulalan ou encore Mathieu Flamini. De même, il n'y aurait rien de choquant à ce que Yohan Cabaye soit encore dans le groupe, à moins qu'il n'aille voir du côté de Wigan et de N'Zogbia. Il y a également Marvin Martin, meilleur passeur de la Ligue 1 qui pourrait être testé face à l'Ukraine ou la Pologne. En pointe, Karim Benzema est tout simplement incontournable. Kevin Gameiro y sera également tout comme un Loïc Rémy en grande forme avec l'Olympique de Marseille ces derniers temps. Il reste les cas de Jérémy Menez ou encore Guillaume Hoarau, pas vraiment en réussite mais dont le profil particulier plaît beaucoup à Laurent Blanc.