Blanc est "totalement libre"

  • A
  • A
Blanc est "totalement libre"
@ Maxppp
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Le sélectionneur a réagi aux propos de la ministre Jouanno sur Evra et Ribéry.

Depuis samedi et la publication dans L'Equipe de propos sur Patrice Evra et Franck Ribéry - "On ne peut pas faire honte à la France et prétendre ensuite rejouer en équipe de France" -, la prise de position de la ministre des Sports Chantal Jouanno a ouvert le débat sur l’ingérence des politiques dans les affaires de la fédération (FFF).

Le président de la 3F Fernand Duchaussoy a d’abord taclé la ministre. Celle-ci a ensuite contre-attaqué, dimanche... Mais on n'avait pas encore entendu le principal intéressé, à savoir Laurent Blanc. Le "Président" réagit pour la première fois à la saillie de la ministre dans le quotidien régional Le Midi Libre, mardi.

"Chacun a le droit d'avoir son avis"

Fidèle à lui-même, le sélectionneur des Bleus calme le jeu. "Moi, ma réponse sera faite jeudi à 14h00", indique-t-il. C'est à cette heure qu'il annoncera la liste des joueurs retenus pour affronter le Brésil en amical, le mercredi 9 février, au Stade de France.

"Je suis totalement libre. Comme tout un chacun. On a la chance de vivre dans un pays démocratique, où chacun a le droit d'avoir son avis. Ce qui veut dire aussi qu'on a le droit de ne pas le partager." Et c'est sans doute le cas. Dans ses précédents discours, Laurent Blanc a toujours indiqué qu'il comptait sur Franck Ribéry pour les campagnes à venir. Pour Evra, qui a désormais purgé ses cinq matches de suspension, c'est différent. Ses qualités de footballeur font moins l'unanimité.

Laurent Blanc refuse donc de voir dans les propos de Chantal Jouanno une tentative d'ingérence politique. "Je pense surtout qu'on a du mal à oublier ce qui s'est passé cet été en Afrique du Sud", souligne-t-il. "Je rencontre beaucoup de gens qui me disent leur espoir de pouvoir tourner cette page, mais à chaque rassemblement de l'équipe de France, les mêmes histoires reviennent. J'espère que le match contre le Brésil sera l'occasion de faire un pas de plus dans ce sens." Avec Evra loin d'être indispensable et Ribéry blessé, le débat risque d'être clos de lui-même. Pour cette fois...