Blanc choisit les Bleus

  • A
  • A
Blanc choisit les Bleus
@ Reuters
Partagez sur :

EQUIPE DE FRANCE - Blanc quitte Bordeaux et vise la succession de Domenech.

EQUIPE DE FRANCE - Laurent Blanc quitte Bordeaux et vise la succession de Raymond Domenech.Laurent Blanc va, selon toute vraisemblance, succéder à Raymond Domenech à la tête de l'équipe de France. Annoncée depuis plusieurs mois, l'hypothèse, qui prenait chaque jour un peu plus d'ampleur, a été confirmée dimanche. L'entraîneur bordelais a en effet annoncé dimanche à ses joueurs qu'il quittait son poste. Dans la foulée, le club girondin a publié un communiqué confirmant que son entraîneur "souhaitait répondre favorablement à la sollicitation de la F.F.F. en qualité de sélectionneur de l'Equipe de France". La Fédération française de football devra cependant verser une indemnité au club au scapulaire, le contrat actuel de Laurent Blanc courant jusqu'en 2011.Le président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes a confirmé via un communiqué, avoir pris contact par téléphone avec le principal intéressé et s'est dit "réjoui" de la nouvelle: "Je prends acte de la décision annoncée ce matin par Laurent Blanc, au lendemain de la dernière journée de Ligue 1, et de l'intérêt qu'il déclare officiellement pour la fonction de sélectionneur national. Laurent Blanc m'en a fait part téléphoniquement, après avoir informé son président et ses joueurs. Cette déclaration d'intérêt me réjouit. Le passé sportif, la personnalité, le charisme de Laurent Blanc correspondent au profil-type du sélectionneur national que la FFF recherche pour consolider, au-delà de la Coupe du Monde en Afrique du Sud, les ambitions de l'équipe de France". Champion de France avec les Girondins la saison dernière, "Le Président" a connu une fin d'exercice 2009-2010 particulièrement délicate avec son club, qui, après avoir été battu par l'OM en finale de la Coupe de la Ligue et été éliminé en quarts de finale de la Ligue des champions par Lyon, n'a pas été en mesure de se qualifier pour une Coupe d'Europe, terminant la saison à la sixième place du classement de Ligue 1, suite à une douzième défaite concédée samedi à Lens lors de la 38e et dernière journée (3-4).Domenech: "Il faudra qu'il soit prêt rapidement"Malgré cet échec, le Cévenol garde une aura et une popularité intactes, qui en font le successeur désigné de Raymond Domenech, dont le contrat à la tête des Bleus s'achève cet été à l'issue de la Coupe du monde quelque soit le résultat de ses troupes. Selon le Journal du Dimanche, Laurent Blanc était déjà entré depuis plusieurs jours en négociation avec la Fédération française de football à qui il aurait demandé un contrat de deux ans, reconductible en cas de bons résultats lors des qualifications et des phases finales de l'Euro 2012. Ce dernier aurait également exprimé son souhait de continuer à travailler avec son adjoint à Bordeaux, Jean-Louis Gasset, et son ancien coéquipier chez les Bleus, Alain Boghossian, déjà membre du staff tricolore.L'actuel patron des Bleus, interviewé dimanche dans Téléfoot (TF1), a lui aussi donné son avis sur son successeur: "Je ne suis pas juge, ce n'est pas moi qui décide. Laurent a prouvé qu'il était capable de gérer une équipe. La sélection, c'est un autre métier. Il faudra qu'il soit prêt rapidement parce que la qualification (pour l'Euro 2012) se joue déjà en septembre".Samedi soir à Lens, lors de la conférence de presse d'après-match, le principal intéressé était resté évasif sur son avenir, tout en confirmant qu'il avait déjà bien avancé sur la question: "C'était mon dernier match de la saison avec Bordeaux. Pour la suite, oui, j'en sais un peu plus dans ma tête mais ce soir, vous ne saurez rien en ce qui me concerne". Son président, Jean-Louis Triaud, avait quant à lui clamé son ignorance quant au futur de l'ancien champion du monde en Gironde. "Je suis sans information, je ne suis au courant de rien. Logiquement, Laurent Blanc nous informera dans les jours qui viennent". L'entraîneur bordelais a réuni son effectif et son staff dimanche pour un "pot de fin de saison", au centre d'entraînement du Haillan, aux alentours de midi. L'occasion de faire ses adieux après trois ans de vie commune.