Blanc bûche sa défense

  • A
  • A
Blanc bûche sa défense
Partagez sur :

C'est jeudi que Laurent Blanc communiquera la liste des joueurs convoqués pour le double déplacement des Bleus en Albanie et Roumanie (2 et 6 septembre) dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Le sélectionneur, qui doit faire face à une hécatombe en défense centrale, va peut-être innover. Petite revue de détails.

C'est jeudi que Laurent Blanc communiquera la liste des joueurs convoqués pour le double déplacement des Bleus en Albanie et Roumanie (2 et 6 septembre) dans le cadre des éliminatoires de l'Euro 2012. Le sélectionneur, qui doit faire face à une hécatombe en défense centrale, va peut-être innover. Petite revue de détails. Gardiens : Rien ne bouge S'il y a un poste qui ne pose guère de problèmes à Laurent Blanc, c'est bien celui de gardien de buts. Comme au temps de son prédécesseur, Raymond Domenech, Hugo Lloris reste le n°1 et ses performances depuis le début de saison dans les buts lyonnais ne plaident pas pour un changement. Il devrait donc honorer sa 25e sélection à Tirana, et sans doute sa 26e à Bucarest, Steve Mandanda et Cédric Carrasso se contentant de jouer les doublures. Les sélectionnés probables: Hugo Lloris (Lyon), Stève Mandanda (Marseille), Cédric Carrasso (Bordeaux). Défense : Un petit nouveau pour la charnière ? Si les postes de latéraux ne devraient guère donner lieu à de grosses surprises, Sagna et Réveillère à droite, Evra et Clichy à gauche, tenant a priori la corde, le principal souci de Laurent Blanc concerne la défense centrale, décimée par les blessures: les deux titulaires habituels du «Président», Philippe Mexès et Adil Rami, manqueront le premier match, le premier parce qu'il n'a pas encore totalement récupéré de sa rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche survenue début avril (il devrait reprendre courant septembre), le second parce qu'il est suspendu. Reste que le joueur du FC Valence, qui n'a aucun match dans les jambes, grève des joueurs de Liga oblige, sera sans doute dans le groupe, car il est de nouveau qualifié pour le match contre la Roumanie. Mamadou Sakho lui aussi sur le flanc, Laurent Blanc alignera à Tirana, comme lors des deux derniers matches face à la Pologne (victoire 1-0) et au Chili (1-1), une charnière Younès Kaboul-Eric Abidal, ce dernier, pourtant considéré au départ par le sélectionneur comme un latéral gauche, dépannant pour la troisième fois de suite dans l'axe. Reste à savoir quelles seront leurs doublures à Tirana. La seule solution de rechange semble menée à Laurent Koscielny (et encore, ce dernier, sorti sur blessure, face à Liverpool samedi dernier, ne semble pas au top), qui serait alors l'unique défenseur central sur le banc. S'il ne veut prendre aucun risque et sachant qu'aucun de ses latéraux n'a déjà joué en défense centrale, Laurent Blanc devra en mettre un second, soit en faisant reculer un milieu de terrain (Alou Diarra ?), soit en sélectionnant un vrai spécialiste, mais qui ? William Gallas blessé, les seules pistes crédibles mènent au Bordelais Michael Ciani, que le «Président» n'a jamais appelé, et surtout au jeune Monpelliérain Mapou Yanga-Mbiwa. Les sélectionnés probables: Bacary Sagna (Arsenal), Anthony Réveillère (Lyon), Younès Kaboul (Tottenham), Eric Abidal (Barcelone), Adil Rami (Valence), Laurent Koscielny (Arsenal), Mapou Yanga-Mbiwa (Montpellier), Patrice Evra (Manchester United), Gaël Clichy (Manchester City). Milieux défensifs : Les mêmes que face au Chili A priori, pas de grosses surprises à attendre dans ce secteur de jeu: en l'absence d'Abou Diaby, blessé, Laurent Blanc devrait reconduire les joueurs appelés contre le Chili, à savoir Yohan Cabaye, Alou Diarra, Yann M'Vila et Blaise Matuidi. Laurent Blanc en ajoutera-t-il un dans sa liste ? Pas sûr, mais les Lillois Benoît Pedretti et Rio Mavuba, le Marseillais Benoît Cheyrou ou le Parisien Clément Chantôme resteront attentifs aux sonneries de leur portable jeudi vers 14h. La sélection probable : Yohan Cabaye (Newcastle), Alou Diarra (Marseille), Yann M'Vila (Rennes) et Blaise Matuidi (Paris SG). Milieux offensifs : L'embarras du choix Pour ce poste, les places sont chères. Dans l'axe, Samir Nasri et Marvin Martin tiennent la corde, la hiérarchie entre le nouveau meneur de Manchester City et le joueur de Sochaux restant désormais à établir, avec, sur les derniers matches, une balance penchant plutôt en faveur du dernier. Mais Martin, qui n'a jusqu'ici joué qu'en amical (Ukraine, Pologne et Chili), a moins l'habitude des matches à gros enjeux que Nasri. Laurent Blanc a une semaine pour trancher le débat. Sur les côtés, les candidats sont nombreux: Florent Malouda, Franck Ribéry, Jérémy Ménez, Mathieu Valbuena, Dimitri Payet et Charles N'Zogbia sont autant de candidats aux quatre ou cinq places, selon le nombre d'attaquants choisi. Les deux premiers y seront sans doute, Ménez et Valbuena, plus expérimentés, tiennent la corde. La sélection probable : Marvin Martin (Sochaux), Samir Nasri (Manchester City), Florent Malouda (Chelsea), Franck Ribéry (Bayern Munich), Jérémy Ménez (Paris SG), Mathieu Valbuena (Marseille). Attaquants : Hoarau trop juste, Cissé en embuscade ? Forfait dimanche dernier pour la venue de Valenciennes au Parc des princes, Guillaume Hoarau, à qui Laurent Blanc a maintenu sa confiance ces derniers mois en dépit d'une efficacité en berne, pourrait faire l'impasse sur le double déplacement, sa blessure, légère, n'expliquant pas forcément tout. La forme en ce début de saison des autres attaquants français, nettement meilleure que celle du Parisien, est en effet une autre raison de ne pas le sélectionner: Karim Benzema, Kevin Gameiro et Loïc Rémy méritent en effet nettement leur place dans la liste, tandis que Djibril Cissé, très efficace au cours des matches d'avant-saison avec la Lazio, reste en embuscade, impatient à l'idée de retrouver un maillot bleu qu'il n'a plus porté depuis le 22 juin 2010 et le dernier match en Afrique du Sud. La sélection probable : Karim Benzema (Real Madrid), Kevin Gameiro (Paris SG) et Loïc Rémy (Marseille).