Blanc : "Beaucoup de positif"

  • A
  • A
Blanc : "Beaucoup de positif"
Partagez sur :

Laurent Blanc avait le sourire mercredi à l'issue de la victoire des Bleus face au Brésil (1-0). Conscient des progrès effectués par son équipe, le sélectionneur national espère surtout que ce succès, ainsi que celui enregistré en Angleterre, va permettre à son groupe de prendre confiance dans l'optique des prochaines échéances. S'il privilégie le collectif, il a avoué avoir aimé les prestations de Mexès et Benzema.

Laurent Blanc avait le sourire mercredi à l'issue de la victoire des Bleus face au Brésil (1-0). Conscient des progrès effectués par son équipe, le sélectionneur national espère surtout que ce succès, ainsi que celui enregistré en Angleterre, va permettre à son groupe de prendre confiance dans l'optique des prochaines échéances. S'il privilégie le collectif, il a avoué avoir aimé les prestations de Mexès et Benzema. Qu'avez-vous pensé de cette rencontre ? Si l'analyse serait plus complète à froid qu'à chaud, on est d'abord content du résultat puisqu'on aborde toujours un match pour le gagner. Quand tu arrives à le gagner, tu es toujours satisfait. Après, effectivement, d'avoir joué à onze contre dix, j'anticipe les questions, a été certainement plus facile pour nous. Dans le contenu, j'ai aimé ce que j'ai vu. On n'a pas tout réussi mais il y avait des intentions de jeu. On a voulu rivaliser avec cette équipe brésilienne dans la circulation du ballon, au niveau de la possession de balle. Je pense que dans l'ensemble, on peut être satisfait du contenu du match. Ce soir (mercredi, ndlr), il y a eu beaucoup de positif. La France a battu l'Angleterre, maintenant le Brésil, quelle valeur a cette victoire à vos yeux ? La France est-elle de retour au premier plan ou ne faut-il pas s'emballer ? Pour notre objectif majeur qui est la qualification pour l'Euro 2012, ces deux victoires ne nous rapportent pas de points, c'est une certitude ! Ces deux matches doivent, je l'espère, nous permettre de prendre confiance, aussi bien au niveau individuel, pour les joueurs, que collectif, pour l'équipe. Pour la suite et pour les matches importants que sont les matches qualificatifs pour l'Euro, il faudra qu'on s'en serve. Concernant Karim Benzema, il a marqué des points et a marqué le but de la victoire mais il a aussi raté quelques occasions. Est-ce un bilan contrasté ou ne retenez-vous que son but ? Ça, c'est votre analyse, la mienne est vraiment très différente. Je ne dirais pas qu'il a marqué des points, mais qu'il a marqué un but qui nous fait gagner. Je ne dirais pas qu'il en a manqué, mais que ce sont les joueurs brésiliens, comme le gardien (Julio Cesar, ndlr), qui l'ont empêché d'en marquer plus. Ce qu'il faut retenir de son match, et j'espère que vous l'avez retenu, c'est qu'il est dangereux dès qu'il touche le ballon. Même si je ne veux pas m'attarder sur tous les cas individuels, Karim a réalisé un grand match ce soir. "Mexès a réalisé un grand match" Êtes-vous également satisfait de la prestation de Philippe Mexès, élu homme du match, en défense centrale? Forcément, quand il y a une victoire et qu'il y a un contenu très positif, les performances individuelles sont meilleures que lors des défaites. Mais ce que j'ai aimé à travers la prestation de Philippe, c'est que tout le bloc défensif a été assez solide. Philippe a réalisé un grand match, Adil (Rami, ndlr) a aussi été à la hauteur. Hugo (Lloris, ndlr) a fait la parade qu'il fallait au moment où il le fallait. Ce bloc défensif commence à se connaitre de mieux en mieux et commence à être performant. C'est intéressant. C'est sur une base défensive que se repose souvent la reconstruction d'une équipe. Auriez-vous tout de même préféré rester à onze contre onze pour mieux tester votre équipe? Cette victoire aurait eu encore plus de valeur et il n'y aurait eu personne pour me poser ce genre de question... Mais que voulez-vous y faire ? L'arbitre a décidé d'expulser un joueur brésilien. On a pu s'apercevoir qu'en seconde période, on a eu beaucoup plus la maitrise du ballon même si, je le répète, à onze contre dix, c'était beaucoup plus facile avec plus d'espaces. Les Brésiliens étaient obligés de jouer à un devant et étaient par conséquent moins dangereux. Cela nous a facilité les choses. Mais cette victoire reste très importante pour nous. Qu'avez-vous pensé de la prestation de Jérémy Ménez, toujours actif mais plus efficace que lors de ses précédentes sélections ? Il a été décisif sur le but. Il a fait une action de grande classe. Il en est capable, on le sait. Il est capable de rééditer plusieurs fois ces actions, notamment avec son club, la Roma. On l'a senti un peu timoré en début de match mais je lui avais dit avant: "N'écoute pas ce qui se dit parce que ce n'est pas ta seconde chance. Tu en auras d'autres quelle que soit ta production". On souhaitait évidemment qu'elle soit bonne. C'est un garçon de talent, il n'a que 22 ou 23 ans (23, ndlr), il joue dans un grand club. Il a un potentiel énorme. Bien sûr qu'il doit encore s'améliorer. Contrairement à ce qui a été écrit, ce n'était pas sa dernière chance. Yoann Gourcuff a reçu des sifflets du Stade de France à sa sortie, les jugez-vous juste ou sévère? Je ne juge pas la performance d'un joueur en fonction des sifflets. Elle m'a plu, il s'est rendu disponible, même s'il a certainement raté des choses. Je lui ai dit que le niveau qu'il avait à Bordeaux n'allait pas revenir d'un coup de baguette magique. Moi, je l'ai trouvé dans le tempo de l'équipe même s'il peut faire beaucoup plus. Il en est capable. Il s'est rendu disponible, il a défendu. Je l'ai trouvé au diapason de l'équipe avec beaucoup d'envie, de travail. Certes, il peut faire beaucoup mieux mais sa prestation m'a satisfait.